Des travaux retardés

La cure de rajeunissement de l’école Jacques-Rocheleau, à Saint-Basile-le-Grand, tarde à prendre forme.  

Des travaux extérieurs se déroulent depuis ce printemps à l’école Jacques-Rocheleau. 

C’est toute l’enveloppe du bâtiment de l’école Jacques-Rocheleau qui doit être changée. L’enveloppe avait des dégradations importantes et des infiltrations d’eau ont déjà été constatées. Or, ces travaux ne semblent pas avancés depuis les derniers mois. 

Le journal Les Versants a contacté le Centre de services scolaire des Patriotes (CSSP) afin de savoir ce qui se passait avec les travaux prévus. « Effectivement, le chantier a pris un peu de retard, répond la coordonnatrice des communications du CSSP, Maryse St-Arnaud. Les sous-traitants ont de la difficulté à avoir un nombre adéquat d’ouvriers pour réaliser les travaux. »

Le CSSP évoque aussi dame Nature pour expliquer les retards. « La météo n’était pas de notre côté dans les dernières semaines. Les travaux d’isolation et de maçonnerie ne peuvent avoir lieu lorsqu’il pleut ou qu’il risque de pleuvoir », mentionne Maryse St-Arnaud.

« Le chantier a pris un peu de retard. » – Maryse St-Arnaud

Enfin, des délais sont survenus aux mois d’août et septembre pour la livraison des nouvelles fenêtres de la bâtisse. « Ce qui a retardé le début des autres travaux de l’enveloppe du bâtiment », note Mme St-Arnaud. 

Malgré ce retard, le coût des travaux demeure le même confirme le CSSP, soit la somme de 2 600 000 $. Ce montant inclut les travaux pour l’enveloppe du bâtiment – le revêtement et la fenestration -, la réfection complète de la cour d’école de même que le drainage et l’imperméabilisation du vide sanitaire. Rappelons que la cour de l’école Jacques-Rocheleau a été réparée lors de la saison estivale 2021. 

Les travaux devraient prendre fin d’ici la fin de l’année 2022. « L’entrepreneur doit nous soumettre son échéancier à jour d’ici la fin du mois », affirme la porte-parole du CSSP.  

Il s’agit de la quatrième phase du projet de réfection de l’enveloppe du bâtiment, amorcée en 2018. 

Nouveau stationnement

Aussi, au cours de la dernière année, des travaux ont permis la construction d’un stationnement situé entre l’école Jacques-Rocheleau et le stationnement qui est situé derrière le 206, rue Principale. La Ville occupe 36 places de ce stationnement, tandis que 24 autres cases sont consacrées aux employés du CSSP, pour un total de 60 nouveaux espaces.