Des mécaniciens débordés

Les pneus d’hiver sont obligatoires au Québec du 15 décembre au 15 mars inclusivement. Depuis plus d’un mois, les garagistes sont déjà débordés.
Selon les experts de l’automobile, le pneu d’hiver offre une sécurité accrue sur la route, et ce, dès que la température descend sous les 7 °C. C’est la raison pour laquelle, même s’il n’y avait pas encore de neige sur les routes avant lundi, il était recommandé de chausser son véhicule de pneus d’hiver le plus tôt possible en raison de la température, qui avoisine parfois les 0 °C tôt le matin.
L’achalandage dans les garages de la région peut varier, mais quotidiennement, les garagistes peuvent accueillir de 20 à 50 clients, selon le nombre de portes et d’employés pour abattre l’ouvrage. « Nos journées sont bien remplies! Ça n’arrête pas! » répond l’un des mécaniciens questionnés.

Des retardataires

Du 15 décembre au 15 mars inclusivement, tous les véhicules de promenade immatriculés au Québec ainsi que les taxis doivent être munis de pneus d’hiver. Cette obligation s’applique aussi aux véhicules de promenade offerts en location au Québec, ainsi qu’aux cyclomoteurs et aux motocyclettes. Cette loi, certains, ils sont rares, ne la respectent pas. Selon la SAAQ, l’amende de cette infraction varie de 200 à 300 $, plus les frais. « Il y a toujours des retardataires. Chaque année. Mais ils sont peu. Je dirais que 98 % des gens respectent la date du 15 décembre. Ceux qui ne le font pas, c’est pour un oubli, ou parce qu’ils sont trop occupés et n’ont pas eu le temps. D’autres étaient tout simplement hors du Québec avant la date du 15 décembre. » Une autre personne rencontrée dans un garage de la région évoque la température pour expliquer le retard de ceux qui étirent. « Quand il fait très froid, tout le monde a ses pneus d’hiver avant le 10 décembre! Mais si, comme l’année dernière, le temps nous joue des tours et que la neige se fait rare jusqu’à Noël, on dirait que les gens s’en balancent, de la loi. »

« Nos journées sont bien remplies! » – Un garagiste

Évidemment, chaque année voit son lot de nouveaux modèles de pneus d’hiver. « Chaque fabricant souhaite innover et proposer un produit plus performant dans la neige, la glace, la gadoue. »
Enfin, un pneu de qualité, c’est celui qui saura s’adapter à son véhicule. « Selon les besoins de l’automobiliste, l’utilisation du véhicule et la fréquence de conduite du conducteur, le pneu idéal ne sera jamais identique. »
Cela ne nous empêche pas de nous rappeler que malgré toutes les qualités que peuvent avoir ces pneus, sur la route, le conducteur n’est pas à l’abri de tout avec des pneus d’hiver. « Une conduite sécuritaire, prudente, responsable est toujours de mise. »

QUESTION AUX LECTEURS :

Avez-vous procédé à l’installation de vos pneus d’hiver?