Accompagner les âmes vers l'autre rive

Accompagner les âmes vers l'autre rive

Conférence Ils nous parlent… entendons-nous?

Saviez-vous que la majorité des gens reçoivent un signe d’un être cher après sa mort? Pourtant, de nombreuses personnes l’ignorent ou le remettent en doute. Pourquoi les défunts ont-ils besoin de nous parler et que veulent-ils nous dire? Quels sont les signes qu’ils nous envoient?… Autant de questions auxquelles l’auteure Sylvie Ouellet répondra lors de sa conférence, intitulée Ils nous parlent… entendons-nous?, à Saint-Basile-le-Grand, le mercredi 9 novembre prochain.

Détentrice d’un baccalauréat en droit, d’un diplôme en droit notarial et d’un certificat en enseignement, Sylvie Ouellet ne pensait jamais qu’un jour elle travaillerait à temps plein dans les domaines de la parapsychologie et la spiritualité. « J’ai toujours dit que je n’avais pas d’intuition, de petite voix intérieure, que l’on m’avait oubliée de ce côté-là! En fait, c’est grâce à la méditation que j’ai fini par découvrir que j’avais la capacité de communiquer avec les âmes, sans chercher plus qu’il ne faut à entrer en contact avec elles. Avec le temps, et à travers mes séances de méditation, il y a des âmes qui ont commencé à me demander de l’aide, ce qui a été toute une révélation pour moi! », de raconter Mme Ouellet, auteure de plusieurs livres sur le sujet.

D’abord surprise et hésitante, Sylvie Ouellet s’ouvre néanmoins à cette nouvelle dimension de la vie qui se présente à elle. Bientôt, elle ne peut plus ignorer l’appel à l’aide de ces âmes et décide de leur porter assistance. Ce travail d’aide spirituelle stimule chez elle un désir d’approfondir ses connaissances dans le domaine de la mort et de la vie de l’âme. C’est ainsi qu’il y a onze ans, elle a entamé sa quête et qu’aujourd’hui, elle guide certaines âmes vers la lumière ou se fait leur porte-parole pour transmettre un message important à une personne chère.

« Je ne comprenais pas pourquoi les âmes venaient me demander de l’aide. J’avais toujours entendu que l’on était mieux après la mort, du moins c’est que ce l’on entend dans les salons funéraires… Ce que j’ai découvert au fil de mes recherches et mes communications avec ces âmes-là, c’est que la mort ne nous transforme pas, on reste essentiellement les mêmes après notre décès. Donc, nos besoins d’être écouté, aidés, accompagnés et aimé sont toujours présents », d’expliquer la chroniqueuse et éditrice adjointe au magazine VIVRE.

S’ouvrir aux messages

Le sujet de la vie après la mort est l’un des thèmes les plus recherchés par les lecteurs en cheminement. Selon Sylvie Ouellet, il y a encore beaucoup de personnes méconnaissantes de ce qui se passe de l’autre côté; c’est pourquoi elle donne des conférences et apprend aux gens à écouter et ressentir les messages.

« Nous avons tous la capacité de communiquer avec les âmes. D’ailleurs, la plupart des gens sont clairsentiants (sentent les énergies contenues dans l’aura des êtres), mais ne le savent pas. Nous n’avons tellement pas été habitués à écouter ce qui se passe à l’intérieur de nous-mêmes qu’il nous est vraiment difficile de porter attention à ce langage. Dès que nous apprenons à le découvrir, nous nous rendons compte que ça fait bien longtemps que nous recevons de l’information de cette façon-là, mais que nous n’y faisons tout simplement pas attention », informe Mme Ouellet.

Conférence, atelier et écriture

La conférence du 9 novembre durera deux heures, incluant une période de questions. Elle aura lieu à la bibliothèque Roland-LeBlanc, à 19 h. L’inscription est requise pour y assister. Pour ce faire, il suffit de remplir le formulaire sur le site de la Ville ou de contacter le personnel de la bibliothèque au 450 461-8000, poste 8500. Des frais de 5 $ seront appliqués aux non-membres, sous réserve de places disponibles.

De plus, Sylvie Ouellet donnera un atelier pratique, le samedi 19 novembre à Mont-Saint-Hilaire, où elle montrera comment communiquer avec les âmes. Le tout se déroulera à la salle Amaryllis (244, rue Saint-Georges) de 9 h à 17 h. Pour information, contacter Heidi Wyssbrod, au 450 813-4335. Les inscriptions se font par le site Internet de Sylvie Ouellet : www.sylvieouellet.ca.

Mme Ouellet est présentement en période d’écriture de son quatrième livre, Après la mort, qu’est-ce qui m’attend?, dont la sortie est prévue en février 2012. Celui-ci traitera du passage de l’âme, de l’enveloppe charnelle vers l’au-delà.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires