À vos signets!

À vos signets!

Vous m’en direz des nouvelles! Une sélection d’excellents recueils de nouvelles à lire à petites doses ou à dévorer d’un seul coup!

Les enfants moroses, de Fannie Loiselle

De très courtes nouvelles, toutes racontées à la première personne, s’entrecroisent. Chacune raconte des moments de folie passagère, des pointes d’absurdité surgies de la banalité et qui ajoutent une petite flamme à l’ennui. L’auteure s’est amusée à cacher les relations entre ses narrateurs, laissant au lecteur le plaisir de les démêler.

Cherchez la femme, collectif sous la direction de India Desjardins

Savoureuses, tendres, inattendues ou farfelues, les 17 nouvelles qui se côtoient dans ce recueil d’histoires teintées de féminin vont de l’histoire d’Adam et Ève revue et corrigée jusqu’à l’invention d’un monde sans femme.

Êtes-vous mariée à un psychopathe?, de Nadine Bismuth

On décortique en 10 nouvelles la vie amoureuse plutôt tristounette de ces jeunes femmes en quête de l’homme de leur vie. Malgré les apparences, ce recueil plane bien au-dessus de ce que l’on classe habituellement dans la catégorie chick lit.

Mises à mort, de Suzanne Myre

Deux enfants aux langues curieuses se retrouvent prisonniers d’un poteau gelé. Un chien saucisse est allergique aux pâtisseries. Une jeune femme aspire à trouver son point G, alors qu’une autre fuit la réalité dans un monastère. Une fillette est amoureuse de son frère, une autre de sa meilleure amie. Des histoires souvent drôles, parfois dramatiques, mais toujours bien racontées. Chacune des nouvelles se déguste avec plaisir.

Onze petites trahisons, de Agnès Gruda

Avec ces onze nouvelles qui se dévorent l’une après l’autre, l’auteure fait preuve d’une sensibilité témoignant d’un grand talent d’observation du genre humain. Bien fignolées et agréables à lire, ces nouvelles sont diversifiées par les personnages, mais interreliées par un fil conducteur : les trahisons parfois subtiles, parfois carrément lâches, parfois aussi à peine perceptibles.

L’homme qui dessinait des chats, de Michael Marshall

Que ce soit du fantastique, de l’horreur ou de la science-fiction, chacun des récits est l’occasion d’explorer un univers particulier. Chaque histoire, prenante, ouvre un monde qui ne se quitte pas d’un simple changement de page. Angoisse, étonnement, ravissement, il plane toujours, en fin de récit, une émotion forte qui donne envie de faire une pause avant de passer à la suite.

Encore plus de suggestions : Transgressions, de Ed McBain, Fugitives, d’Alice Munro, Mortels péchés, d’Elizabeth George, et Voleurs à la douzaine, de Donald Westlake.

Une collaboration de Bianca Brindle, technicienne en documentation, bibliothèque Roland-Leblanc.

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires