À Saint-Bruno et à Montréal : Patricia Montana expose ses œuvres

Photo de Frank Rodi
Par Frank Rodi
À Saint-Bruno et à Montréal : Patricia Montana expose ses œuvres

Pendant qu’elle présente une vingtaine de toiles dans les locaux du Marché aux fleurs, à Saint-Bruno-de-Montarville, l’artiste peintre Patricia Montana sera aussi en exposition solo, du 11 au 22 mai, à la galerie d’art L’Espace contemporain, à Montréal. Une rencontre avec la Montarvilloise est d’ailleurs prévue le samedi 14 mai, de 13 à 17 h.

Jardins de femmes, l’exposition au Marché aux fleurs (1481, rue Roberval), est en cours depuis ce lundi 25 avril. Un vernissage aura lieu plus tard au mois de juin; la date n’a pas encore été confirmée, selon les dires de l’artiste montarvilloise. « J’y présente un mélange des toiles que j’ai créées depuis les cinq ou six dernières années, jusqu’à aujourd’hui. C’est la raison pour laquelle on peut observer une série de tableaux de femmes, mais aussi quelques-uns parsemés d’oiseaux. Peindre la nature était ma première inspiration; j’ai toujours été attirée par ce lien qui unit l’être humain à la terre, à la nature », explique Patricia Montana, en entrevue au journal Les Versants

Ses personnages féminins reflètent surtout des corps humains pris au piège, dans des ficelles, qui cherchent à avancer, à se libérer des limites qui leur sont imposées, à sortir du cadre d’un système de vie déjà imposé. Adepte de l’acrylique, Patricia Montana peint depuis 2002. 

Portraits silencieux

Patricia Montana sera aussi à L’Espace contemporain (5175, avenue Papineau), à Montréal, afin d’y présenter sa série Portraits silencieux lors d’une exposition solo qui aura lieu du 11 au 22 mai. Cette fois, il s’agira des œuvres les plus récentes de l’artiste.

Encore une fois, les femmes peintes dans ses tableaux représentent des personnages qui ne peuvent avancer, comme si elles étaient attachées à quelque chose, retenues par une force, parfois invisible et qui les empêche d’évoluer. « Je peins ces femmes qui ont tracé le chemin pour nous. Elles vivent en moi. Je les mets en scène dans cette nature luxuriante qui s’offre à moi depuis toujours. Je rends hommage à la force créatrice de cet univers qui nous a été transmise depuis des générations. Cet héritage fait lumière sur les difficultés semées sur notre passage. Il nous permet d’avancer en toute confiance. En fait, l’art est pour moi un pèlerinage où je découvre ma propre flamme. Elle brille depuis l’intérieur vers l’extérieur, enracinée dans l’essence de l’être qui nourrit la vie elle-même. »

Patricia Montana rencontrera les visiteurs le samedi 14 mai, de 13 à 17 h, un moment qu’elle qualifie d’enrichissant, plus personnel. Les heures d’ouverture sont les mardis et mercredis, de 12 h à 18 h, les jeudis et vendredis, de 12 h à 20 h, et les samedis et dimanches, de 12 h à 17 h.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des