9 juillet : un pas en arrière pour les bars

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
9 juillet : un pas en arrière pour les bars
Christian Dubé, ministre de la Santé. (Photo : CPAC)

Aujourd’hui, 56 216 personnes ont été infectées par la COVID-19 au Québec. Une augmentation de 137 personnes par rapport à hier. Ce sont 6 nouveaux décès qui ont été rapportés. Le bilan évolue à 5 609 morts dans la province. Au Canada, la situation augmente aussi. Ce sont 106 743 personnes qui sont atteintes du coronavirus. Les décès sont au nombre de 8 783 depuis le début de la pandémie.

Les bars au Québec semblent être passé tout prêt d’un nouveau confinement après les épisodes malheureux de la fin de semaine dernière. En effet, des célébrations un peu trop festives notamment dans un bar à Brossard ont entraîné plusieurs foyers d’éclosion.

Lors de son point de presse à Montréal, le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, et le directeur national de la santé publique de la province, le Dr Horacio Arruda, ont annoncé la mise en place de mesures sanitaires supplémentaires touchant les bars et les pubs afin d’empêcher la propagation de la COVID-19.

Ainsi, trois mesures devront être appliquées à partir de demain :
– il ne sera plus servi de boissons alcoolisées après minuit dans les bars et les clients devront quitter les lieux au plus tard à 1 h;
– les bars ne pourront accueillir que 50 % de leur capacité légale;
– La danse sera désormais interdite.
« C’est un compromis fondé sur la prudence. L’autre alternative aurait été de fermer tous les bars » a fait savoir le moniste qui n’imposera pas la tenue d’un registre de clients même s’il est fortement conseillé.

Il annonce d’autre part qu’une plus grande présence policière sera affectée à la surveillance de l’application de ces règles.
« Ce n’est pas une bonne nouvelle. Avec ces chiffres, c’est la première fois depuis une 10e de jour que les cas dépassent 100 et cela m’inquiète. Si ces mesures ne font pas le travail, il y aura une autre étape : on ferme », de précisé M. Dubé, même si la santé publique indique que la situation est encore sous contrôle.
Le ministre fait cette annonce tout en indiquant que « la plus grande cause de risque c’est les bars. »
Le Dr Arruda a rappelé qu’il était important de respecter les normes de la santé publique. « La chose à retenir c’est d’éviter de faire des regroupements. Il y a des jeunes qui sont malades. »

Port du masque obligatoire
Aucune annonce n’a été faite concernant le port du masque obligatoire. Le ministre a seulement indiqué que le gouvernement avançait à grands pas sur cette décision. « Il va y avoir des annonces bientôt, mais comme les bars il y aura des mesures qui seront applicables. Grosse avancée avec le transport en commun. » Rappelons que le port du masque sera obligatoire dans les transports en commun à partir du 13 juillet.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des