7 millions pour une nouvelle unité de soins de courte durée en santé mentale

Par Gabriel Provost
7 millions pour une nouvelle unité de soins de courte durée en santé mentale
La nouvelle unité se démarque par sa grande luminosité. (Photo: Gabriel Provost)

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Est procèdera dès la semaine prochaine à l’ouverture d’une nouvelle unité de soins de courte durée en santé mentale à l’hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe.

L’annonce de cet investissement de 7 millions de dollars s’est faite lors d’une conférence de presse qui se déroulait vendredi dernier à même la nouvelle unité de l’hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe. Le projet a été réalisé pour que les installations soient modernisées. L’unité de soins en santé mentale de courte durée était originalement située au onzième étage de l’hôpital et pouvait accueillir 35 patients, qui restent pour une durée de 20 jours ou moins, considérée comme étant courte. Le CISSS de la Montérégie-Est a indiqué par l’entremise d’un communiqué que « [la nouvelle] unité de 35 lits a été aménagée durant la dernière année afin d’accueillir les premiers usagers dès la semaine prochaine ». 

La cafétéria de la nouvelle unité est dotée d’une grande fenestration. (Photo: Gabriel Provost)

Le nombre de patients qui pourront être traités dans la nouvelle unité est donc le même que dans les installations précédentes, mais les espaces seront mieux adaptés pour répondre aux besoins de la clientèle en santé mentale. Selon la Présidente Directrice Générale (PDG) du CISSS de la Montérégie-Est, Louise Potvin, « cet environnement va être propice pour les pratiques que nous aurons avec la clientèle, notamment le rétablissement et le travail d’équipe. [L’endroit] est vraiment très lumineux et très sécuritaire. » La PDG du CISSS Montérégie-Est souligne que ce sont « environ 500 personnes chaque année qui viennent dans notre unité de santé mentale. »

Pas comparable aux anciennes installations

Mme Potvin indique que les nouvelles installations ne se comparent pas aux anciennes par rapport à leur aménagement. « Notre nouvelle unité a ces espaces qui permettent de se retirer, de s’apaiser [et offre] également un espace pour tous ceux et celles qui sont dans le processus de formation académique: les résidents vont adorer leur stage au niveau de la santé mentale ». L’accent a également été mis sur la réadaptation dans cette nouvelle section. Une cuisine a été installée pour que la clientèle puisse « se redonner la capacité d’agir, de vivre en appartement, de reprendre ces activités courantes de la vie pour être capables d’avoir plus d’autonomie dans ces dimensions là. Il y a aussi […] la socialisation des gens, l’interaction avec les personnes », dit Mme Potvin.

La cuisine qui sera utilisée par la clientèle en réadaptation à l’hôpital Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe. (Photo: Gabriel Provost)

Les locaux, qui seront prochainement utilisés en santé mentale, étaient autrefois des bureaux administratifs qui servaient à des employés qui ont été déménagés dans d’autres établissements. En tout, ce sont 6 psychiatres et 80 employés qui pourront commencer à travailler dans cette section de l’hôpital à compter de la semaine prochaine. 

Que pensez-vous de l’importance accordée à la santé mentale dans notre société? 

 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires