30 000$ pour le cabanon du Bric-à-brac

Par Gabriel Provost
30 000$ pour le cabanon du Bric-à-brac
Les bénévoles du Bric-à-brac de Saint-Basile-le-Grand devant le cabanon où sont stockés les articles (gauche) et l'église de la municipalité (centre).

La Fabrique de Saint-Basile-le-Grand obtient une somme de 30 000$ afin d’améliorer les installations nécessaires à son activité de vente de produits de seconde main.

Cet argent a été utilisé afin de permettre aux responsables du Bric-à-Brac de l’église de Saint-Basile d’avoir davantage d’espace pour ranger le matériel qui est recueilli et classé. Cette petite boutique, qui se trouve dans le sous-sol du presbytère de Saint-Basile, est remplie d’objets en tout genre qui sont vendus à petit prix afin de pouvoir en faire bénéficier toute la communauté et également pour financer partiellement les activités paroissiales. 

C’est la caisse Desjardins du Mont-Saint-Bruno, qui couvre également Saint-Basile-le-Grand, qui a fourni le financement pour mener à bien le projet. Le cabanon situé derrière l’église grandbasiloise a ainsi vu sa superficie être doublée, ce qui permet désormais aux bénévoles qui s’impliquent pour l’église de pouvoir classer les objets de seconde main pour choisir ceux qui seront placés sur les étalages de la boutique. 

30 000$

C’est la somme d’argent qui a été remise par la Caisse Desjardins pour agrandir le cabanon servant à stocker les objets du Bric-à-brac.

Avant d’avoir accès à ce nouvel espace de rangement, les objets devaient être classés sous une tente située à côté du presbytère. «On s’installait dehors, on s’installait comme on pouvait mais on n’avait pas d’espace », dit l’administratrice adjointe de la Fabrique, Josée LaForest. « On avait un abris tempo ici qui était plein de choses et on vient de finir de le vider il y a pas très longtemps. » Celui-ci était rempli d’objets, qui ont pu être transférés dans le cabanon près de l’église.

La directrice générale de la Caisse Desjardins du Mont-Saint-Bruno, Sophie Morin, a expliqué que « ce sont des ristournes qui sont redonnées d’une autre façon à la communauté. Alors félicitations aux bénévoles et puis longue vie au cabanon! »

C’est le programme emploi d’été Canada. Chaque année on a des étudiants et des étudiantes qui viennent nous aider parce qu’on n’a pas beaucoup de personnel. Il y a beaucoup d’entretien: l’église a près de 150 ans. » 

Par manque d’espace, la fabrique est obligée de louer l’arrière-marché de la boutique le Bec Sucré, située sur la montée Robert, afin d’y stocker d’autres objets. 

Partager cet article
S'inscrire
Me notifier des
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires