28 mars : huit régions sécurisées

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
28 mars : huit régions sécurisées
Genevière Guilbault remplaçait aujourd’hui François Legault pour le point de presse quotidien sur le coronavirus au Québec. (Photo : TouTube)

Aujourd’hui, le point de presse de la vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, a fait état de 2498 personnes infectées par le coronavirus au Québec. Une augmentation de 477 personnes par rapport à hier. Deux nouveaux décès ont été rapportés aujourd’hui portant le bilan à 22 morts au Québec. Au Canada, la situation augmente aussi. Ce sont 5410 personnes qui sont atteintes du coronavirus et 59 morts répertoriés.

Geneviève Guilbault, vice-première ministre du Québec, a remplacé aujourd’hui François Legault, premier ministre du Québec, pour le point de presse hebdomadaire.

Face à ce bilan qui augmente de manière exponentielle, Mme Guilbault a demandé à tous de garder le moral et de ne pas baisser la garde face à la situation difficile depuis un peu plus de deux semaines. « C’est difficile d’entendre ça au quotidien, mais c’est une raison de plus de pour suivre scrupuleusement les gestes que donne la santé publique. »

Nouvelles mesures

La vice-première ministre a rappelé que Montréal, l’endroit au Québec où il y a le plus de cas, s’est placée en état d’urgence sanitaire. « Cela permet d’agir plus rapidement pour éviter le pire. Il y aura des patrouilles policières accrues dans les quartiers les plus affectés. C’est plus difficile à Montréal et en Estrie, mais aucune région n’est à l’abri. »

Des barrages policiers seront aussi instaurés pour contrôler les déplacements entrants et sortants des régions du Bas-Saint-Laurent, Gaspésie, des Îles-de-la-Madeleine, l’Abitibi-Témiscamingue, le Nunavut, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, les terres Cries de la Baie-James et de la Côte-Nord. « Il y aura donc des contrôles policiers sur les axes routiers pour limiter les déplacements et mieux protéger les populations de ces endroits plus isolés. Si on ne remplit pas les critères de déplacement essentiel, on se fera retourner à notre point d’origine. Il faut suivre scrupuleusement les directives de la Santé publique », a-t-elle expliqué. Cette mesure sera en vigueur dès ce soir 16 h.

Elle a aussi précisé que tout le monde devrait rester dans la région où il se trouve.

À la frontière américaine, des points de contrôles de police sont en place depuis ce matin 9 h. Ils permettent de rappeler aux Canadiens qui reviennent au pays, de s’isoler obligatoirement pendant 14 jours. « Nous pourrons avoir ainsi des informations et assurer un suivi sur la mesure. »

Mme Guilbault a rappelé qu’il ne fallait pas tomber dans « la surveillance abusive » de ses voisins, mais qu’il était important de signaler aux autorités, des situations qui mettraient la sécurité collective en danger.

Mesures fédérales

Le premier ministre canadien a pris la parole ce matin pour annoncer que désormais toutes les personnes présentant des symptômes de la COVID-19 ne pourraient pas voyager ni en train ni en avion dans le pays.

La mesure sera effective dès lundi. Il sera de la responsabilité des compagnies de refuser dans les transports publics ces personnes.

Les résidants de la Montérégie qui développent des symptômes de fièvre, toux ou difficultés respiratoires doivent composer en priorité, sans frais, le 450 644-4545 (utilisez l’indicatif régional de votre région au début du numéro) ou le 1 877 644-4545

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des