27 juillet : un appel au civisme de la vice-première ministre

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
27 juillet : un appel au civisme de la vice-première ministre
Geneviève Guilbault appellent les gens à respecter les règles de la santé publique. (Photo : CPAC)

Aujourd’hui, le 27 juillet, 58 728 personnes ont été infectées par la COVID-19 au Québec. Une augmentation de 145 personnes par rapport à hier. Aucun décès n’est à signaler. Le bilan reste à 5 667 morts dans la province. Au Canada, la situation augmente aussi. Ce sont 114 175 personnes qui ont été atteintes du coronavirus. Les décès sont au nombre de 8 919 depuis le début de la pandémie.

Geneviève Guilbault, vice-première ministre du Québec, a tenu à pointer du doigt plusieurs comportements au Québec qu’il fallait modifier.

« Avec les chiffres ces derniers jours, on peut voir que la situation est sous contrôle au Québec. L’évolution quotidienne d’environ 150 cas par jour est stable et nous avons une marge de manœuvre dans les hôpitaux.

La hausse des dépistages implique que nous sommes en mesure de détecter une hausse de la contagion rapidement », de préciser Mme Guilbault.

Cependant, une tendance inquiète la santé publique qui perçoit une hausse des cas chez les 15, 34 ans. « Même si les jeunes ne semblent pas développer la maladie, ils peuvent la transmettre. Et puis les jeunes eux-mêmes peuvent souffrir de la COVID-19. Oui, les jeunes décèdent moins, mais ils peuvent subir des séquelles. J’en appelle à la responsabilité des jeunes pour respecter les consignes de la santé publique. »

Mme Guilbault est aussi revenue sur les dérapages qui se sont déroulés en Gaspésie. Avec la pandémie, les Québécois semblent avoir décidé de passer leurs vacances au Québec et beaucoup se sont dirigés en Gaspésie, certains laissant derrière leur passage de nombreux déchets. « Je suis très heureuse de voir les Québécois voyager au Québec, par contre une minorité de touristes a oublié le respect et la politesse de base. Je demande à cette minorité de faire preuve de respect et de civisme. »

Les anti-masques
Dimanche, lors d’une manifestation de personnes ne voulant pas porter le masque, une équipe de journaliste de TVA s’est fait apostropher. L’une d’entre-elle, portant un masque, c’est même fait coller par deux manifestants non masqués contre son gré. « Nous avons tous vu les images de manifestants qui ne respectent pas la distanciation physique et ne portant pas de masque. J’ai été très choqué que certains n’aient pas respecté les journalistes et les normes de la santé publique. Personne n’a le droit de mettre en danger la santé des autres. Au-delà du respect de la santé publique, le message véhiculé par ces groupes est inquiétant. La pandémie n’a pas disparu. Ces gens s’exposent à des rapports d’infractions. La très grande majorité des Québécois respectent les consignes. C’est grâce à eux que la situation est sous contrôle. »

Mme Guilbault a indiqué d’autre part que le gouvernement travaillait sur le resserrement des mesures répressives. « On ne peut pas tolérer ça. La journaliste peut porter plainte à la police, une plainte au civil si elle le souhaite. »

Les résidants de la Montérégie qui développent des symptômes de fièvre, toux ou difficultés respiratoires doivent composer en priorité, sans frais, le 450 644-4545 (utilisez l’indicatif régional de votre région au début du numéro) ou le 1 877 644-4545.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des