Justin Trudeau à Saint-Bruno

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
Justin Trudeau à Saint-Bruno
(Photo : Yann Canno)

Justin Trudeau était de passage aujourd’hui à Saint-Bruno-de-Montarville pour promouvoir sa politique familiale à la bibliothèque municipale.
Impossible d’ignorer la venue d’une personne importante si vous passiez aux abords de la bibliothèque municipale aujourd’hui à Saint-Bruno-de-Montarville. Une quarantaine de places de stationnement étaient réservées très tôt en matinée. La Gendarmerie royale du Canada (GRC) sécurisait les lieux, vérifiant chaque recoin de la bibliothèque. En dehors, les autopatrouilles de la police de l’agglomération de Longueuil avaient augmenté les rondes.
Très vite, la nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre: « Justin Trudeau s’en vient à St-Bruno…. » Jeunes et moins jeunes, associations et candidats aux élections municipales ont commencé alors à affluer vers le lieu de rencontre dans l’espoir d’une poignée de main, d’une photo ou d’un égoportrait avec le premier ministre.
En terre conquise par son député fédéral Michel Picard, lors des dernières élections fédérales, le premier ministre est arrivé à 14 h 45 devant une foule d’individus déjà acquis à sa cause. Après un bain de foule, le premier ministre s’est dirigé vers le coin réservé aux tout-petits pour leur lire l’histoire du « Chandail de hockey », une déclaration d’amour d’un jeune amateur de hockey pour les Canadiens de Montréal au détriment des Maple Leafs de Toronto. Au cours de son récit, M. Trudeau s’est mis à l’air de ses jeunes auditeurs en remplaçant les services postaux par Amazon. L’allusion faite à cette multinationale vient au moment où cette dernière cherche un siège pour développer un centre de distribution qui emploierait 50 000 personnes. Plusieurs villes canadiennes, dont Montréal, se sont portées candidates pour accueillir l’entreprise.
Pourquoi Saint-Bruno?
M. Trudeau était déjà venu à Saint-Bruno-de-Montarville pour supporter la campagne de son candidat dans la circonscription. Aujourd’hui, il est de retour dans la ville pour mettre en avant sa politique familiale, qui propose notamment une majoration de l’Allocation canadienne pour enfants et c’est « la ville canadienne de la famille » qu’il a choisi pour le faire.
Rappelons que Saint-Bruno-de-Montarville, selon le palmarès du magazine électronique financier canadien MoneySense, serait le meilleur endroit pour élever des enfants en 2017 au Canada.
La publication, parue en juillet, a mis Saint-Bruno au sommet d’une liste de villes canadiennes où les familles se sentiraient le mieux. Partant du postulat que les parents veulent pour leurs enfants un environnement qui soit sécuritaire, abordable et avec beaucoup d’autres enfants, Saint-Bruno semblait incontournable..
Question de la presse
Le premier ministre a répondu à plusieurs questions de la presse. Concernant le pont Champlain, il a rappelé aux résidants de la Rive-Sud que tout serait fait pour que les travaux se terminent en « décembre 2018. »
En repartant, c’est un autre bain de foule qui l’attendait. Sourires, poignées de main, photos et égoportraits semblaient satisfaire le public qui était venu nombreux pour le voir. Jusqu’à la porte de son véhicule, les gens lui ont lancé des mots de soutien montrant qu’après deux ans au pouvoir, la popularité de Justin Trudeau était toujours au beau fixe à Saint-Bruno-de-Montarville.
Question aux lecteurs : Comment voyez-vous la visite de Justin Trudeau à Saint-Bruno-de-Montarville?

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des