18 mars 1933 – Studebaker déclare faillite

18 mars 1933 – Studebaker déclare faillite

Studebaker a fabriqué des wagons pour les chevaux avant de se lancer dans la fabrication d’automobile en 1902. Dans les années 1920, Albert Erskine guida Studebaker dans le cadre de l’acquisition du constructeur de luxe Pierce-Arrow et du lancement de deux lignes d’automobiles de courte durée et plus abordables, Erskine et Rockne. Lorsque la Grande Dépression frappa en octobre 1929, Studebaker perdit de l’argent, beaucoup d’argent.

L’incapacité d’Albert Erskine de réduire rapidement la production et les coûts en raison de la crise de 1929 et de 1930 a finalement entraîné sa chute. Incapable de rembourser les banques, Studebaker est placé sous séquestre le 18 mars 1933. Débordant de dettes personnelles, évincé de son poste à Studebaker et souffrant de problèmes de santé, Erskine s’est tué le 1er juillet 1933. La nouvelle direction a abandonné la marque Rockne et vendu Pierce-Arrow afin de remettre les choses en ordre. En janvier 1935, la nouvelle entreprise Studebaker a été constituée. Les portes de Studebaker sont restées ouvertes jusqu’en mars 1966, date de la fermeture de la société après 114 ans d’activité.

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des