18 juin : bientôt une application volontaire pour contrer la propagation de la COVID-19

Photo de Frédéric Khalkhal
Par Frédéric Khalkhal
18 juin : bientôt une application volontaire pour contrer la propagation de la COVID-19
Justin Trudeau, premier ministre du Canada. (Photo : CPAC)

Aujourd’hui, 54 383 personnes ont été infectées par la COVID-19 au Québec. Une augmentation de 120 personnes par rapport à hier. Ce sont 42 nouveaux décès qui ont été rapportés. Le bilan évolue à 5 340 morts dans la province. Au Canada, la situation augmente aussi. Ce sont 100 146 personnes qui ont été atteintes du coronavirus. Les décès sont au nombre de 8 348 depuis le début de la pandémie.

La barrière des 100 000 personnes touchées par le virus depuis le début de la pandémie au Canada, a été franchie aujourd’hui. Le Québec est la province qui a été jusqu’à présent la plus touchée par la COVID-19 avec plus de la moitiés des cas recensés et près du quart des personnes qui sont décédés au Canada.

Le déconfinement se poursuit à un rythme soutenu partout au pays et Ottawa a annoncé aujourd’hui, le lancement d’une application permettant d’alerter les citoyens qui l’auront téléchargée de savoir s’ils sont passés à proximité d’une personne qui avait la COVID-19.

Le premier ministre fédéral, Justin Trudeau, en a fait la promotion lors de sa conférence de presse quotidienne afin que le plus grand nombre envisage de télécharger cette application. Toutes les provinces ne semblent pas être aussi intéressées que l’Ontario qui utilisera l’application dans un projet pilote.

« Il suffira de télécharger l’application et de l’oublier. Elle sera totalement anonyme et ne permettra pas de donner des informations de géolocalisation. L’application est nationale, et elle sera ajustée pour chaque province qui s’implique. Mais l’application sera la même partout au pays », a précisé M. Trudeau.

Il n’y aura aucune obligation de télécharger l’application pour les citoyens et la banque de données sera détenue par le gouvernement fédéral « elle ne contienbdra que des codes anonymes », soutien M. Trudeau.

Cet outil permettra aux personnes qui ont l’application de savoir si elles ont côtoyé une personne infectée et pourront ainsi aller se faire dépister.

« Il n’y a aucune obligation à la télécharger, mais cela sera plus efficace si un grand nombre de personnes fasse cette démarche. »

Toutes les personnes qui ont un résultat positif lors d’un test pourront se faire aider à installer l’application par un professionnel.

Les résidants de la Montérégie qui développent des symptômes de fièvre, toux ou difficultés respiratoires doivent composer en priorité, sans frais, le 450 644-4545 (utilisez l’indicatif régional de votre région au début du numéro) ou le 1 877 644-4545.

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des