16 mars 1961 – Jaguar dévoile la XK-E

16 mars 1961 – Jaguar dévoile la XK-E

C’est encore une fois au Salon de l’auto de Genève que les amateurs d’automobiles ont eu droit à un dévoilement qui va demeurer dans les annales de l’histoire. Le 16 mars 1961, la compagnie Jaguar dévoile au monde la XK-E ou la E-Type qui devenait la successeur des Jaguar Type C et D qui avait acquis une forte réputation en course.

La D-Type, avec une vitesse maximale de 170 MPH, a remporté la première place aux 24 heures du Mans en 1955, 1956 et 1957. En 1956, la reine Elizabeth II donne le titre de chevalier à Sir William Lyons, fondateur de Jaguar. En 1957, un incendie massif dans l’usine Jaguar stoppa le développement des voitures de course Jaguar. La catastrophe a laissé beaucoup de gens se demander si Jaguar Motors n’avait pas déjà connu ses meilleurs jours dans les années 1950.

La sortie de la E-Type en 1961 a marqué le retour impressionnant du constructeur britannique. Le type E a fait tout ce que le type D avait fait et plus encore. Avec une vitesse maximale de 150 MPH (240 km/h) et un temps de 6,6 secondes entre 0 et 60 MPH, le moteur de type E grondait bruyamment. Qui plus est, le type E offrait une moyenne de consommation de 17 milles par gallon et se vendait la moitié prix d’une Ferrari ou d’une Aston Martin. Au milieu des années 1960, la E-Type était devenue la voiture de sport la plus célèbre du monde. Aujourd’hui, elle est chérie comme une voiture aux lignes épurées et à l’ingénierie de précision et prisée des collectionneurs.

Depuis 2017, Jaguar Classic, une filiale de la marque convertit des Type-E en voiture électrique. Le 6 cylindres en ligne est remplacé par un moteur électrique de 40kWh qui permet une autonomie de 270 km et fournit 300 chevaux et est capable de faire un 0-100 km/h en 5,5 secondes. Cette conversion est réalisable sur toutes voitures Jaguar de Type-E

 

 

 

 

Partager cet article

Laisser un commentaire

avatar
  S'inscrire  
Me notifier des