Un nouvel album pour David Joubert

Un nouvel album pour David Joubert

L’auteur-compositeur-interprète David Joubert. (Photo : Nicolas Crevier)

Lancement à Beloeil

L’auteur-compositeur-interprète David Joubert sort un mini-album, Electric Eight. L’artiste originaire de Saint-Bruno-de-Montarville sera en lancement les 8 et 9 septembre à la Maison de la culture Villebon, à Beloeil.

Son nom évoquera peut-être quelque chose pour certains lecteurs. En effet, David Joubert a offert des prestations tout au long de la saison estivale devant La Tasse verte. En mai, il était aussi en vedette au bar 1250. « J’ai bien aimé l’expérience! Des amis à moi étaient présents », raconte-t-il en entrevue avec le journal Les Versants.

Éloïse Boutin-Masse

D’autres se rappelleront peut-être que David Joubert a amorcé sa carrière de musicien avec la chanteuse montarvilloise Éloïse Boutin-Masse. « Cette fille possède l’une des plus grandes voix du Québec! J’ai beaucoup appris avec elle; la meilleure école que je pouvais avoir. Elle était confiante, et ça me rassurait. Elle avait plus confiance en moi que moi. Cette expérience m’a donné des ailes », se souvient l’artiste qui accompagnait la jeune femme à la guitare. Au début de sa carrière, il n’était donc jamais seul sur scène, mais avec Éloïse. « Je me tenais plutôt en arrière. Lorsqu’elle a participé à La Voix, nous avions plusieurs concerts prévus cet été-là, dont la Fête nationale à Saint-Bruno. Nos spectacles étaient donc plus longs que le matériel qu’Éloïse présentait. » À la demande, David Joubert s’est mis à chanter quelques titres. « La réponse a été plutôt bonne et j’ai gagné en confiance. » Il ajoute que lorsqu’il se retrouve en avant-scène, il se sent lui-même et se laisse aller davantage.

Erreur sur la personne

Enfin, certains le compareront peut-être avec le chansonnier David Jalbert. Ce que David Joubert n’est pas. « Ça arrive souvent, surtout en région, au Saguenay par exemple. » Il est courant que durant ses prestations, des gens du public lui demandent s’il chantera des compositions de David Jalbert… « Quand ils apprennent que ce n’est pas moi, ils restent quand même et apprécient leur soirée. »

« J’ai poussé plus loin les textes, ce qui m’a permis de ressortir le poète musical en moi. » – David Joubert

Chris Cornell

Musicalement, David Joubert se dit influencé par les artistes Daniel Bélanger et John Mayer, ainsi que le regretté Chris Cornell, le chanteur du groupe Soundgarden. Il souligne qu’il a été très marqué par le décès soudain de ce dernier, en mai. « La nouvelle de sa mort a été difficile à accepter. Je l’aimais beaucoup. Grâce à sa musique, j’analysais, j’apprenais et je me détendais. J’arrivais à combler tout ce que je souhaite avoir comme écoute », poursuit celui qui a vécu à Saint-Bruno-de-Montarville pendant 24 ans.

Musicien lui-même, il n’arrive pas à expliquer comment ces vedettes peuvent s’enlever la vie en pleine gloire. « C’est un peu incompréhensible, mais en même temps, ces artistes n’ont pas une vie ordinaire. J’ai de la misère à me mettre dans leur peau. Évidemment, j’aurais préféré qu’il ne parte pas, mais j’ai l’impression qu’il ne pouvait pas finir autrement; il a tant écrit sur la mort. » Une chanson du mini-album à venir, « Au beau milieu d’la nuit », est d’ailleurs dédiée à Chris Cornell.

Auteur-compositeur-interprète, David Joubert offre un alliage de saveurs pop, rock et blues dans ses créations. Autrement, il travaille aussi comme enseignant et réalisateur; il produit quelques-uns de ses élèves avancés.

Lancement à la Maison Villebon

David Joubert présentera un nouveau spectacle à la Maison de la culture Villebon de Beloeil (630, rue Richelieu), les 8 et 9 septembre. Un rendez-vous qui lui permettra de lancer Electric Eight, un mini-album de cinq plages. « Ce disque représente l’accumulation et l’amélioration des trois ou quatre dernières années. C’est aussi l’album qui se rapproche le plus de mon son, de mon identité. J’ai poussé plus loin les textes, ce qui m’a permis de ressortir le poète musical en moi », résume le chanteur. Deux titres, « Only The Good Things » et « Ralentir », sont inspirés du film L’Arrivée de Denis Villeneuve.

Une première prestation d’environ 75 minutes, à la Maison Villebon, mélangera histoire, humour et chansons. Ensuite, la fête se poursuivra, le temps de quelques reprises, à la microbrasserie de Beloeil Brasseurs du moulin (991, rue Richelieu).