Tri-logique et le Programme d’économie d’eau potable

Tri-logique et le Programme d’économie d’eau potable

Réseau Environnement lance sa 40e présentation du Programme d’économie d’eau potable et le 2e événement de sa campagne de sensibilisation à la bonne gestion des matières résiduelles, Tri-logique.

Jusqu’au 5 août, ce sont 6 agents de sensibilisation qui vont parcourir la province pour distribuer conseils, trucs et astuces qui rendent l’économie d’eau potable et le tri des matières résiduelles accessibles à tous. Ces campagnes vivront au rythme de leur slogan : « Connaissez-vous l’eau qui passe dans vos tuyaux? Et 1, 2, 3… triez! »

 Quarantième

« Saviez-vous que les Québécois sont parmi les plus grands consommateurs d’eau au monde avec une moyenne de 386 litres d’eau par personne par jour? C’est 75 % de plus qu’un Ontarien et 45 % de plus que la moyenne canadienne. » En 1977, Réseau Environnement créait le Programme d’économie d’eau potable (PEEP), dans le but d’aider les municipalités dans la gestion de l’eau sur le territoire. Pour son quarantième événement, au cours de l’été, les agents de sensibilisation de la campagne donneront des astuces simples afin d’économiser l’eau aux citoyens de plus de 90 villes de la province. Cette année, l’accent a été mis sur le cycle de l’eau et plus particulièrement sur les enjeux des eaux usées dans le but de conscientiser les citoyens sur l’impact direct de leur consommation, notamment les coûts liés à l’utilisation des toilettes comme poubelles, engendrant non seulement des dommages pour l’environnement, mais aussi pour les installations de traitement des eaux.

 Saint-Basile; Sainte-Julie

Dans la région de la Montérégie, plusieurs municipalités participantes, dont Sainte-Julie et Saint-Basile-le-Grand, encourageront leurs citoyens à mettre en pratique des trucs simples pour diminuer leur consommation d’eau potable. « Dans le cadre du PEEP et de Tri-logique, je serai l’agente dédiée à la Montérégie sur le terrain. Mon rôle m’amènera à participer aux événements et à aller visiter les écoles et les camps de jour afin de sensibiliser les plus jeunes au sujet de l’économie d’eau potable », explique Maxence Guay-Jutras, agente du Programme d’économie d’eau potable. Je serai à Saint-Basile-le-Grand le 27 juillet pour visiter un camp de jour. Pour ce qui est de Sainte-Julie, j’y suis allée le 16 juin dans le cadre du marché public, et le 19 juillet pour la visite d’un camp de jour. »

 Trucs et astuces

Chaque Québécois élimine 396 kg de déchets par année; le Québec est un des plus gros générateurs de matières résiduelles en Amérique du Nord. La réduction de la quantité des déchets doit passer par un engagement du secteur industriel, mais également se faire par l’implication et l’action des citoyens. Tri-logique a pour objectifs d’outiller et d’informer les citoyens aux bonnes pratiques de la récupération, à la maison et au bureau, et vise également à faire comprendre le principe et l’application des 3R (réduire, réemployer, recycler). En effet, le tri des déchets (que ce soit pour les mettre au centre de réemploi, au recyclage, à la poubelle, au bac de compost, à l’écocentre, etc.) est un geste quotidien et facile une fois que l’on connaît les règles. Pour cette 2 édition, ce sont 16 villes qui ont adhéré au programme à travers le Québec.

« Avec ces campagnes de sensibilisation, Réseau Environnement démontre encore une fois sa capacité à soutenir les municipalités du Québec et à mettre en place des actions qui favorisent la protection de l’environnement », souligne M. Lacroix, président-directeur général de Réseau.

Les partenaires

Le Programme d’économie d’eau potable est rendu possible grâce au partenariat du gouvernement du Québec, de la Fédération québécoise des municipalités, de l’Union des municipalités du Québec et d’Englobe. Le programme Tri-logique est rendu possible grâce à Éco Entreprises Québec (ÉEQ) et le Conseil canadien des manufacturiers de cartons multicouches. « En tant que représentant des quelque 3300 entreprises qui compensent les coûts des services municipaux de collecte sélective, ÉEQ travaille de concert avec tous les acteurs du milieu pour optimiser le système de collecte sélective. Notre association avec le programme Tri-logique allait donc de soi. Après tout, le geste de récupération posé par les citoyens est essentiel si l’on veut donner une deuxième vie aux contenants, aux emballages et aux imprimés », d’expliquer Maryse Vermette, présidente-directrice générale de Éco Entreprises Québec.

  » Je serai à Saint-Basile-le-Grand le 27 juillet pour visiter un camp de jour.  » – Maxence Guay-Jutras

 Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur le Programme d’économie d’eau potable, consultez le peep.reseau- environnement.com, pour Tri-logique, tri-logique.reseau-environnement.com et sur les médias sociaux : Facebook Écoleau et Tri-logique et Twitter @ecoleau en utilisant le mot-clic #ecoleau et #trilogique.

 Réseau environnement

Réseau Environnement est un organisme québécois à but non lucratif issu de la fusion de deux associations créées il y a plus de 50 ans. L’Association représente plus de 2700 membres, 350 entreprises, 250 municipalités, ainsi qu’une vingtaine d’organismes gouvernementaux et parapublics. Réseau Environnement est l’initiateur et l’organisateur d’Americana, du Salon des technologies environnementales du Québec, publie et prend position sur de nombreux dossiers dans différents secteurs d’activité, soit l’Eau, l’Air et les Changements climatiques, les Matières résiduelles, les Sols et les Eaux souterraines, ainsi que la Biodiversité.

 Comment économiser

Laver les fruits et les légumes dans un évier partiellement rempli d’eau équivaut à une économie de 5 litres d’eau chaque fois.

Fermer l’eau lorsque l’on se brosse les dents, laver le visage ou se raser implique une économie d’eau de jusqu’à 12 litres chaque minute.

Installer une laveuse à haut rendement permet d’économiser jusqu’à 80 litres d’eau par brassée.

Prendre une douche de 5 minutes au lieu de 15minutes permet d’économiser jusqu’à 200 litres d’eau.

Laver sa voiture avec un seau rempli d’eau plutôt qu’avec un boyau d’arrosage et il y aura une économie de jusqu’à 300 litres d’eau.

Installer un récupérateur d’eau de pluie pour laver sa terrasse, faire son jardinage ou arroser sa pelouse et les économies d’eau pourront aller jusqu’à 6000 litres par année.

La pluie peut à elle seule combler les besoins de sa pelouse, puisque celle-ci ne requiert qu’environ 2,5 cm d’eau par semaine. Si le gazon est jaune, c’est qu’il est en dormance afin de préserver l’eau nécessaire à ses racines.