Table ronde sur les enjeux communautaires

Table ronde sur les enjeux communautaires

Le ministre fédéral Jean-Yves Duclos est venu rencontrer les organismes communautaires. (Photo: Marianne Julien)

Organismes communautaires

Vendredi après-midi, Jean-Yves Duclos, le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social s’est entretenu avec les organismes communautaires de la région afin de discuter des enjeux d’importance du milieu communautaire régional.

Plusieurs organismes communautaires de Saint-Bruno et des villes avoisinantes ont pu avoir une discussion ouverte avec le ministre sur les enjeux qu’ils vivent au quotidien. Les échanges tournaient principalement autour de trois grands sujets : l’itinérance, la crise du logement et les personnes âgées.

En ce qui concerne l’itinérance, les intervenants ont décrié le manque de service, surtout dans les services de travail de rue, où la demande augmente souvent. Ils disent que la réalité a changé et que les travailleurs de rue travaillent beaucoup plus qu’auparavant, sans que les services n’aient changé. Ils sont également inquiets du fait que le programme Stratégie de partenariats de lutte contre l’itinérance tire à sa fin en 2019 et se demandent s’il sera réinstauré ou remplacé pour le futur.

Au cours des 25 dernières années, la population du Canada a augmenté de 30% et l’investissement fédéral dans le logement a baissé de 46%.

Crise du logement et vulnérabilité des aînés

La question des logements sociaux et de la précarité des personnes âgées est souvent revenue au sein des conversations, l’un n’allant pas sans l’autre. Plusieurs organismes communautaires ont bien fait comprendre qu’il n’y avait pas assez de logements sociaux dans l’agglomération de Longueuil, et qu’ils n’étaient pas accessibles pour les personnes en situation précaire. Il demandait donc si le gouvernement fédéral allait empêcher cette situation en investissant dans des logements sociaux. Selon le rapport du Réseau québécois des OSBL d’habitation, au cours des 25 dernières années, la population du Canada a augmenté de 30% et l’investissement fédéral dans le logement a baissé de 46%. Que les intervenants soient des bénévoles, des employés ou des chefs de division, tous s’entendaient pour dire qu’il y avait un manque criant de financement sur toutes les plateformes et que les organismes communautaires doivent venir en aide aux institutions québécoises de logement afin de pallier le manque de services et de financement.

À la fin des interventions, le ministre Duclos a assuré qu’il y aurait bientôt des prises de décisions quant aux logements sociaux et à l’itinérance, soit vers la fin de 2017 et le début de 2018.