Saint-Basile aura trois bornes pour véhicules électriques

Saint-Basile aura trois bornes pour véhicules électriques

La Ville de Saint-Basile-le-Grand amorce un plan d’implantation de bornes électriques sur son territoire. (Photo : archives)

Circuit électrique

Lors de la plus récente assemblée du conseil municipal, au début du mois, la Ville a autorisé la signature d’une entente de partenariat avec Hydro-Québec pour le déploiement de trois bornes de recharge pour véhicules électriques.

L’une de ces bornes sera située dans le stationnement de la mairie. Elle devrait même être livrée et installée d’ici deux semaines. Elle sera destinée au personnel de l’hôtel de ville et aux véhicules municipaux dans le cadre du programme « Branché au travail ». C’est-à-dire qu’elle est subventionnée à 50 % et que Saint-Basile-le-Grand l’acquiert pour la moitié du prix, soit un peu plus de 3 000 $ : la borne sera réservée aux employés municipaux (pour le moment, un seul d’entre eux est équipé d’une automobile à électricité) et aux équipements de la route pour une période de trois ans. Par la suite, elle passera sur le réseau public, accessible à tous. « Pour l’instant, la Ville ne possède pas de voitures de ce type, mais ça fait partie de nos projets d’ici les prochaines années. Les véhicules dont la Ville fera l’acquisition fonctionneront à l’électricité », commente le directeur général, Jean-Marie Beaupré.

« Si nous voyons une bonne utilisation, notre intention est d’augmenter le nombre d’installations au parc graduellement. » -Jean-Marie Beaupré

Dans un futur parc

Les deux autres bornes seront installées sur le terrain de l’ancien Ultramar (au coin de la montée Robert et de la rue Savaria). Le coût de celles-ci s’élève à un peu plus de 10 000 $ pour le duo. La Municipalité envisage d’ailleurs le projet d’un parc et d’un stationnement à cet endroit, projet qui se retrouvait dans le plus récent programme triennal d’immobilisations. Les travaux prévus comprennent la création d’une vingtaine de cases de stationnement, incluant des bornes de recharge pour voitures électriques, l’aménagement d’une terrasse intégrée devant le Resto de la Place, ainsi qu’une aire de détente qui offrira un réseau sans fil. Les travaux ainsi que l’installation des appareils se dérouleront au cours de la saison estivale. « Si nous avons choisi le parc, c’est un peu à cause de l’opportunité pour amorcer un plan d’implantation. Comme nous procédons à l’aménagement cette année, il est moins dispendieux d’y installer les bornes immédiatement », déclare le directeur général, qui rappelle que l’aménagement du parc était prévu au plan budgétaire dans le règlement d’emprunt de la montée Robert. « Si nous voyons une bonne utilisation, notre intention est d’augmenter le nombre d’installations au parc graduellement. »

Redevances

Le branchement des véhicules à l’intersection de la montée Robert et de la rue Savaria permettra à la Municipalité d’aller chercher des redevances. Il en coûte 1 $/heure pour recharger sa voiture. Ces sommes, moins les frais de TPS et de TVQ, seront reversées à la Ville tous les trois mois. « Évidemment, nous ne posons pas cette action pour obtenir des revenus supplémentaires. Il s’agit d’un geste environnemental », précise Jean-Marie Beaupré.

Il ajoute que la Ville a pour objectif d’ajouter graduellement des bornes de recharge qui viendront bonifier le Circuit électrique. L’aréna, entre autres, est une place qui devrait être l’hôte des suivantes. Par contre, il risque d’y avoir des coûts supplémentaires. « Aux autres endroits que nous visons, il faudra probablement briser du pavage et faire de la réfection, ce qui augmente les coûts », admet M. Beaupré.

Deux bornes à la gare

Le territoire grandbasilois compte déjà deux bornes électriques. Celles-ci sont installées dans le stationnement de l’AMT, à la gare municipale.

Le Circuit électrique est le premier réseau de bornes de recharge publiques pour véhicules électriques du Canada. Il offre la recharge à 240 volts et à 400 volts. Les bornes sont installées dans les stationnements de ses nombreux partenaires partout au Québec; depuis mars dernier, des bornes ont été ajoutées en Ontario. Depuis son inauguration le 30 mars 2012, le Circuit électrique n’a cessé de prendre de l’expansion dans plusieurs régions du Québec, et cette expansion se continue dans de nouvelles zones urbaines. Le déploiement tient compte du rythme et de la répartition géographique des ventes de véhicules électriques, des besoins des utilisateurs et des stratégies commerciales des partenaires.

Une grande partie des besoins de recharge des propriétaires de véhicules électriques est comblée à la maison ou au travail. L’infrastructure publique de recharge permet aux automobilistes de rouler l’esprit tranquille en leur offrant la possibilité de se ravitailler en chemin lorsque nécessaire.

QUESTION AUX LECTEURS :

Possédez-vous une voiture électrique?

  • Louis-Philip Prévost

    Oui. Saint-Bruno est un exemple à suivre en termes de nombre de bornes de recharge. J’espère que Saint-Basile et les autres villes suivront le pas rapidement!