Marche contre l’intimidation

Marche contre l’intimidation

Crédit photo : courtoisie

Les élèves du Collège Trinité à Saint-Bruno-de-Montarville organiseront une marche contre l’intimidation le 28 septembre.

À 11 h 30, la marche devrait débuter et un peu plus tard, les élèves de l’École primaire de la Mosaïque pourront saluer les manifestants au seuil de leur école. Les élèves du collège devraient parcourir les rues avoisinantes de l’école. « Nous nous sommes associés dans cette démarche à l’École de la Mosaïque », confirme Mme Bouliane.

En marchant, les élèves et le corps enseignant pourront crier haut et fort le slogan de cette campagne de mobilisation : « Je pèse mes mots, j’apaise les maux. »

« Ce sont 70 % des cas d’intimidation qui se font par de la violence verbale. Nous sommes très contents de ce slogan qui résume bien la situation. Aujourd’hui, avec les réseaux sociaux, ce phénomène semble progresser. C’est pour cela qu’il faut en parler et faire beaucoup de prévention. Il est indispensable de lutter ensemble contre l’intimidation », de conclure Mme Bouliane.

Le saviez-vous

Un sondage mené par Jeunesse, J’écoute en 2011 demandait aux jeunes s’ils avaient été victimes de cyberintimidation : 65 % d’entre eux affirmaient que oui.

Pas moins de 86 % des enseignants au Canada jugent que l’intimidation et la violence sont des problèmes graves présents dans les écoles publiques.

Environ 9 % des contacts que Jeunesse, J’écoute reçoit des jeunes sont liés à l’intimidation.

Toutes les 7 minutes au Canada, un enfant ou un adolescent est intimidé sur un terrain de jeu.

Dans plus de 60 % des cas, l’intimidation cesse lorsqu’un témoin intervient.

Lorsque les pairs interviennent, la plupart des incidents prennent fin dans les dix secondes qui suivent.

La meilleure façon de faire cesser l’intimidation est de la prévenir. Promouvoir des environnements où règnent le respect et l’empathie, tendre la main et inclure les autres sont d’excellentes façons de prévenir l’intimidation.

En octobre 2014, Jeunesse, J’écoute a participé au Forum sur la lutte contre l’intimidation organisé par le gouvernement du Québec.