Maestro Marc David dépose sa baguette

Maestro Marc David dépose sa baguette

Le Julievillois Marc David quittera son pupitre de l’OSDL en 2019. (Photo : Denis Germain)

Orchestre symphonique de Longueuil

Marc David déposera sa baguette de chef attitré et de directeur artistique de l’Orchestre symphonique de Longueuil au terme de la saison 2019.

Maestro Marc David quittera le pupitre à la fin de la saison 2018-2019 de l’Orchestre symphonique de Longueuil (OSDL), soit au terme de la prolongation de son contrat à titre de directeur artistique et chef attitré. Il dit s’en aller avec le sentiment du devoir accompli. « Le temps est maintenant venu pour moi de passer le flambeau et de poursuivre certains des projets personnels que je caresse depuis quelques années », mentionne M. David dans un communiqué.

Le Julievillois explique sa décision, prise l’été dernier, parce qu’il souhaite réorganiser son emploi du temps. « J’ai un horaire très chargé », de souligner Marc David au bout du fil avec Les Versants.

« J’ai un bagage d’expérience et de connaissances que je veux transmettre. » -Marc David

En effet, l’homme partage son temps entre l’OSDL et l’Orchestre symphonique de Terre-Neuve, et ce, depuis plusieurs années. Avant de devenir le directeur artistique de l’OSDL en 2011, Marc David a exercé les fonctions de chef principal de l’Orchestre symphonique de Terre-Neuve pendant près de 20 ans. Aussi, à la fin de la programmation 2018-2019, il aura œuvré au sein de l’OSDL durant 25 ans. « Je vais poursuivre mon travail avec l’Orchestre symphonique de Terre-Neuve. Cependant, à bientôt 60 ans, l’âge vénérable approche… Mais en attendant, j’ai beaucoup d’énergie, je suis en forme et relativement jeune pour un chef d’orchestre. J’ai encore des projets professionnels et personnels auxquels je veux me consacrer », lance Marc David, qui garde en mémoire d’excellents moments avec l’organisme musical, notamment le concert en plein air avec Ginette Reno, ainsi qu’une prestation au Festival de Lanaudière.

De nombreux projets

Marc David désire partager son temps entre engagements professionnels et personnels. Pour l‘aspect professionnel, il évoque le rôle de chef invité, une responsabilité qu’il a été obligé de laisser de côté au cours des dernières années en raison de son emploi du temps surchargé. Au point de se voir contraint de refuser des engagements. « C’est une tâche que je veux reprendre parce qu’elle me permet de vivre des expériences extraordinaires dans d’autres pays, sur d’autres continents. » Rappelons que M. David avait notamment dirigé l’Orchestre symphonique de Montréal en 2013. Il a aussi été sollicité par l’Orquesta Filarmonica de la Ciudad de Mexico, l’Orchestre des jeunes de Fribourg (Suisse), l’Orchestre philharmonique de Masan, en Corée du Sud, et bien d‘autres. Le chef d’orchestre parle également d’enseignement, un rôle qui lui tient à cœur : « J’ai un bagage d’expérience et de connaissances que je veux transmettre, que je tiens à partager. » Plus personnellement, Marc David compte passer du temps auprès de sa famille et voyager.

Passer le flambeau

L’OSDL indique qu’un processus qui lui permettra de trouver un nouveau directeur artistique et chef attitré est mis sur pied. Le comité de recherche sera composé du président du conseil d’administration, de deux membres du conseil d’administration, du directeur général, du directeur des opérations artistiques et de deux musiciens de l’Orchestre. La saison 2018-2019 en sera une de chefs invités en audition, comme le souligne Marc David, qui sera aussi au pupitre pour différents concerts. « Cette façon de faire offrira à l’OSDL une période de transition tout en douceur », de poursuivre M. David, qui ne souhaite pas être impliqué dans le choix de son successeur. « Je préfère me retirer de cette histoire; je ne veux pas jouer à la belle-mère. Je veux laisser l’OSDL partir sur de nouveaux projets sans l’influencer. »

Pour le président du conseil d’administration de l’OSDL, Jean-Marc Léveillé, Marc David est un acteur indissociable de l’Orchestre, qui laissera « sa marque, sceau de rigueur et de qualité sur notre organisation par sa contribution à faire rayonner l’OSDL bien au-delà de nos frontières ».

Quant à lui, le directeur général de l’OSDL, Gilles Choquet, a tenu à saluer le travail du Julievillois dans le développement de la relève et des programmes scolaires et jeunesse. Marc David revient entre autres sur les concerts de la Portée pédagogique, mis sur pied en 1999 pour l’éducation et l’initiation des jeunes à la musique. « C’est l’un des accomplissements dont je suis le plus fier en 25 ans. Cette jeunesse, cette relève, cela représente nos auditeurs de demain, nos futurs musiciens, administrateurs… Il faut que cette sensibilité à la musique symphonique soit naturelle auprès des enfants », raconte Marc David, qui tient à remercier tous les gens de l’Orchestre : musiciens, administrateurs, bénévoles, auditeurs.

La note finale

Dans un futur pas si lointain, est-ce que Marc David pourrait, le temps d’un concert, être chef invité de l‘OSDL? « Je le souhaite ardemment! Je compte bien suivre ses activités et revenir si l’occasion se présente. Je lègue au prochain chef un orchestre en très bonne santé musicale et financière », conclut-il.

QUESTION AUX LECTEURS :

Avez-vous initié vos enfants à la musique classique?