Louis Herbaux décoré de la Médaille du souverain pour les bénévoles

Louis Herbaux décoré de la Médaille du souverain pour les bénévoles

Louis Herbaux a obtenu la Médaille du souverain pour les bénévoles.

Crédit photo : Frank Jr Rodi

Ambassadeur jeunesse du Relais pour la Vie de Saint-Bruno

L’ambassadeur jeunesse du Relais pour la Vie de Saint-Bruno-de-Montarville, Louis Herbaux, s’est vu décorer de la Médaille du souverain pour les bénévoles. C’est son école, l’Académie des Sacrés-Coeurs, qui avait soumis la candidature du Grandbasilois. 

Louis a reçu sa Médaille du souverain pour les bénévoles en février dernier, dans le cadre de la journée UNIS, au Théâtre Saint-Denis, à Montréal. « C’est une fierté pour tout le travail que j’ai fait. Je vois cette distinction comme une récompense », affirme au journal le jeune garçon.

Lors de son discours, le lauréat a mis de l’avant son implication et il a parlé de son père, décédé du cancer alors qu’il avait trois ans. « Je m’implique en l’honneur de mon père et pour soutenir mes amis dont les parents sont touchés par cette maladie. »

La Médaille du souverain pour les bénévoles
La Médaille du souverain pour les bénévoles reconnaît les réalisations bénévoles de Canadiens partout au pays, dans un large éventail de domaines. En tant que distinction honorifique canadienne officielle, la Médaille pour les bénévoles intègre et remplace le Prix du Gouverneur général pour l’entraide. Fondée sur l’héritage et l’esprit du Prix pour l’entraide, la Médaille souligne le dévouement et l’engagement des bénévoles. « C’est un bel honneur parce que ce n’est pas tout le monde qui peut obtenir cette Médaille; ça se mérite », d’ajouter Louis Herbaux.

« C’est une fierté pour tout le travail que j’ai fait. Je vois cette distinction comme une récompense. » – Louis Herbaux

C’est le responsable de l’engagement communautaire de l’Académie des Sacrés-Coeurs, Marc Michel, qui a lancé le projet de soumettre la candidature de Louis. L’année dernière, lors de cette même journée UNIS, M. Michel avait remarqué une publicité qui invitait les écoles à soumettre des candidatures d’élèves pour la Médaille du souverain pour les bénévoles. « Plusieurs de nos écoliers s’impliquent, mais Louis est bien connu ici. Il a formé un comité, attiré des amis avec lui. Plusieurs le suivent dans ses démarches, il est un bel exemple. C’est la raison pour laquelle j’ai entrepris des démarches pour proposer son nom », explique Marc Michel.

Son implication
Rappelons qu’avec l’aide de son comité jeunesse, créé avec des amis de son école, Louis est en train d’organiser un minirelais, qui se déroulera plus tard ce printemps. D’autres activités générées plus tôt cet automne et au cours de l’hiver lui ont permis aussi d’obtenir quelques dollars, notamment une présence à la course du député de Chambly Jean-François Roberge, ainsi qu’une vente d’articles de hockey avec sa formation des Gaulois d’Antoine-Girouard. Le jeune garçon a accumulé jusqu’à présent près de 2 800 $. Il espère aller chercher 5 000 $ pour la Société canadienne du cancer (SCC).

Au cours des trois dernières années, le Grandbasilois a remis des dons de 1 352 $, 2 880 $ et 4 291 $ à la SCC. « C’est une fierté pour l’Académie des Sacrés-Coeurs de voir l’un de ses jeunes être honoré de la sorte. Nous essayons toujours d’impliquer nos élèves à poser des gestes communautaires. Tous les gestes comptent. Nous sommes très heureux pour lui. Dans son CV, c’est une mention qu’il sera intéressant d’ajouter et qui pourrait le motiver à poursuivre son cheminement en ce sens », soutient Marc Michel.

« Je sais qu’avec cette distinction, Louis aimerait motiver davantage d’enfants à s’impliquer. Il veut leur démontrer que la persévérance et l’entraide peuvent faire une différence, peuvent même être reconnues par le Gouverneur général », de conclure la maman de Louis.