Louis Herbaux, ambassadeur jeunesse

Louis Herbaux, ambassadeur jeunesse

Les ambassadeurs du Relais pour la Vie de Saint-Bruno-de-Montarville, Louis Herbaux et Frédéricke Allard. (Photo : Alain Bellier)

Relais pour la Vie de Saint-Bruno-de-Montarville

Le Grandbasilois Louis Herbaux est ambassadeur jeunesse du Relais pour la Vie de Saint-Bruno-de-Montarville. L’événement, au profit de la Société canadienne du cancer, aura lieu cette année les 2 et 3 juin. Rencontre.

En tant qu’ambassadeur jeunesse, Louis Herbaux souhaite, de un, récolter des dons pour remettre à la Société canadienne du cancer, et de deux, impliquer les jeunes dans cette cause et les y sensibiliser. « Être ambassadeur, ce n’est pas seulement vendre des articles et ramasser des sous. C’est aussi la personne que je suis », mentionne au journal Louis Herbaux, avec qui le comité organisateur du Relais pour la Vie de Saint-Bruno a décidé de collaborer cette année. Il sera accompagné dans sa tâche de Mme Frédéricke Allard, également ambassadrice.

Mais Louis n’en est pas à un premier rôle semblable pour ces événements. En effet, en 2015 et 2016, c’est pour le Relais de la Vallée des Patriotes qu’il s’est impliqué. À l’époque, il avait remis respectivement 2880 $ et 4291 $.

Un premier don

En 2014, une vente de bracelets fabriqués avec ses amis lui a permis de collecter 1 352 $; une somme qui a été remise au Relais pour la vie de la Vallée des Patriotes de la Société canadienne du cancer. C’est à la suite de ce don que l’organisme a demandé à Louis de devenir son ambassadeur jeunesse.

Minirelais

Avec l’aide de son comité jeunesse, créé avec des amis de son école, l’Académie des Sacrés-Coeurs, Louis est en train d’organiser un minirelais, qui se déroulera plus tard ce printemps. D’autres activités générées plus tôt cet automne et au cours de l’hiver lui ont permis aussi d’obtenir quelques dollars, notamment une présence à la course du député de Chambly Jean-François Roberge, ainsi qu’une vente d’articles de hockey avec sa formation des Gaulois d’Antoine-Girouard. Le jeune garçon a accumulé jusqu’à présent quelque 2 800 $. Il espère aller chercher 5 000 $.

En vertu du dévouement du jeune Grandbasilois, la Société canadienne du cancer l’a mis en nomination pour le prix Impact, une distinction nationale attribuée à ceux qui s’impliquent. Louis est le représentant du Québec dans cette catégorie : « Au début, j’étais seul avec mes bracelets, sans organisation et maintenant, je suis entouré d’un comité. Je suis assez fier de voir le travail accompli, et fier de voir ma candidature. »

« Être ambassadeur, ce n’est pas seulement vendre des articles et ramasser des sous. C’est aussi la personne que je suis. » – Louis Herbaux

Histoire

Louis comprend l’importance de s’impliquer pour la cause du cancer. À l’âge de trois ans, il a perdu son père en raison de cette maladie. Chaque année depuis, sa mère et lui organisent un événement spécial en sa mémoire : procéder à une envolée de ballons, cuisiner un gâteau qu’il appréciait, vendre des bracelets. Le jeune bénévole s’implique également afin de seconder ses amis dont les parents sont touchés par ce fléau. « Nous vivons des montagnes russes d’émotions. C’est une fierté d’être sa maman, mais je suis aussi très fière de voir Louis grandir comme ça! J’ai toujours vu des qualités de leadership et de charisme. Mon travail, c’est de le soutenir dans ce qu’il entreprend et de l’aider à devenir un bon modèle », indique Danielle Geldhof.

En plus de son rôle qu’il prend très au sérieux, Louis pratique le hockey avec les Gaulois, le soccer avec le FC Mont-Bruno et l’Association régionale de soccer de la Rive-Sud, ainsi que le cross-country avec son école. « Il a un horaire de premier ministre! Au mois de janvier, il n’a eu que trois soirs de libres à la maison! » ajoute en riant sa maman.

Un jour, le sportif veut devenir ambassadeur jeunesse du Canada : « Je veux grandir et aller le plus loin possible dans cette mission. Pour moi, cette cause est plus importante que les sports que je pratique. Je veux inspirer les autres. »

Au comité organisateur du Relais pour la Vie de Saint-Bruno-de-Montarville, les membres trouvaient important de sensibiliser les jeunes à la cause. « Cette année, nous voulons faire du Relais de Saint Bruno une fête familiale, une célébration! Nous voulions un ambassadeur jeunesse afin de nous aider avec cette idée et mission. Louis organisera des activités sportives avec les jeunes lors du rendez-vous du 2 juin », nous apprend Marlène Bénard, qui est grandement impliquée au sein du comité organisateur.

Objectifs 2017

Le Relais pour la Vie de Saint-Bruno-de-Montarville souhaite atteindre certains objectifs, notamment l’inscription de 40 équipes, dont 320 participants et la participation de 80 survivants. Le comité vise une récolte de 115 000 $ pour la Société canadienne du cancer.

QUESTION AUX LECTEURS :

Pourquoi participerez-vous au Relais pour la Vie de Saint-Bruno-de-Montarville?