Les bouteilles de vin bientôt récupérées

Les bouteilles de vin bientôt récupérées

Plus de la moitié du verre qui se retrouve dans nos bacs de récupération provient de la SAQ.

Crédit photo : archives

Les Montarvillois devraient être en mesure de revaloriser leurs bouteilles de vin. Une cloche de récupération devrait être installée près du site de la Société des alcools du Québec (SAQ) au début de l’automne. 
C’est à la suite des questions d’un citoyen, M. Thivierge, à ce sujet, lors de la séance du conseil municipal tenue le 4 juillet, que le maire Martin Murray a annoncé cette nouvelle. « Il est clair que ce n’est pas de la part de la SAQ que nous aurons la plus grande collaboration », a précisé le maire.

La Ville a toutefois décidé d’aller de l’avant avec un projet de revalorisation du verre. « Nous avons une emprise pas très loin du local de la SAQ où nous pourrons installer une cloche de récupération. » Au moment de mettre le journal sous presse, il nous a été impossible d’obtenir plus de détails de la part de la Ville concernant ce projet.
Un débat qui perdure au Québec 
Le fait est qu’au Québec, la récupération est de plus en plus populaire auprès de la population. Cependant, il y a très peu de recyclage. Le verre récupéré lors des collectes sélectives trouve difficilement preneur depuis quelques années. Une bonne partie, soit près de 64 %, du verre récupéré est envoyée dans les dépotoirs.

Plus de la moitié du verre qui se retrouve dans nos bacs de récupération provient de la SAQ. Cette dernière s’oppose malgré tout à consigner les bouteilles, prétextant ne pas avoir l’espace nécessaire pour gérer cette tâche.

« Nous avons une emprise pas très loin du local de la SAQ où nous pourrons installer une cloche de récupération. » – Martin Murray

En 2015, la SAQ avait fait réaliser une étude qui concluait que le système de récupération actuel est plus avantageux que la consignation. La Société soutient que 250 millions de dollars devraient être injectés en cinq ans pour effectuer la gestion des bouteilles.
Dans les autres provinces canadiennes, plusieurs ont déjà opté pour la consignation des bouteilles. À Sept-Îles, il y a quelques jours, le Syndicat des Métallos a lancé une campagne exigeant que la Société des alcools du Québec (SAQ) consigne les bouteilles de vin comme c’est le cas pour les bouteilles de bière.
Pour certains, la consignation n’est pas la solution. Plusieurs sont d’avis que les citoyens rapporteraient leurs bouteilles de vin consignées dans des proportions aussi élevées que celles que l’on retrouve dans les bacs de récupération. Ils préféreraient qu’il y ait un meilleur développement de nouveaux produits utilisant le verre récupéré tels que les dalles conçues avec du verre broyé et des sacs de plastique.