Jean-Pierre Neveu devient Grand maître

Jean-Pierre Neveu devient Grand maître

L’artiste peintre Jean-Pierre Neveu. (Photo: courtoisie)

Académie internationale des beaux-arts du Québec

L’artiste Jean-Pierre Neveu a obtenu le titre de Grand maître en beaux-arts de l’Académie internationale des beaux-arts du Québec (AIBAQ). Le Grandbasilois a été reconnu par ses pairs en novembre dernier.

« Quand tu reçois un tel honneur, c’est que les autres Grands maîtres de l’Académie, tes pairs, te reconnaissent à leur niveau, explique en entrevue avec Les Versants Jean-Pierre Neveu. C’est un beau velours, mais si jamais je dois changer ma casquette parce qu’elle est rendue trop petite, que quelqu’un me donne une claque derrière la tête! »

Pour cet artiste multidisciplinaire, la distinction survient un peu plus de quatre ans après avoir reçu le statut de Maître en beaux-arts de l’AIBAQ. C’était en juin 2013, dans le cadre du gala Académia XXI. « Depuis, j’ai cheminé, j’ai évolué et j’ai remporté plusieurs prix importants », mentionne M. Neveu.

« C’est un beau velours, mais si jamais je dois changer ma casquette parce qu’elle est rendue trop petite, que quelqu’un me donne une claque derrière la tête! » – Jean-Pierre Neveu

Parmi ces honneurs, Jean-Pierre Neveu été honoré par la Société nationale des beaux-arts avec une médaille de bronze pour son tableau Na Aouïri, lors de son passage au Carrousel du musée du Louvre, à Paris, en décembre 2015. Le créateur de l’univers d’AVA a aussi été décoré du Diplôme de médaille d’argent de la Société académique des Arts, sciences et lettres de Paris, remise en juin 2016 pour la qualité de sa peinture et l’ensemble de son œuvre. « À cause de ces prix, mais aussi pour la qualité de ma peinture, l’AIBAQ a décidé que j’accédais à un grade supérieur », poursuit-il.

Artiste unique, monde à part

Sur le site Internet de l’AIBAQ, on apprend que lorsqu’un « artiste porte le titre de Maître ou de Grand maître en beaux-arts, c’est grâce à sa notoriété et la maîtrise de son métier qu’il peut, avec fierté, siéger aux côtés de ceux qui lui ont reconnu ce titre ». Pour la cofondatrice et présidente-directrice générale de l’AIBAQ, Caroline Bruens, Jean-Pierre Neveu est un artiste unique, dont la recherche et les efforts lui permettent de créer des œuvres originales et singulières. « Aux yeux de l’Académie, M. Neveu est un artiste qui propose un travail très singulier », répond Caroline Bruens. Le dossier du Grandbasilois a notamment été appuyé par des Grands maîtres comme Charles Carson, Jean Letarte et Lyse C. Marsan. « M. Neveu a été honoré pour l’ensemble de son œuvre : il a réussi à créer un monde à part; il incorpore l’aspect 3D dans ses tableaux; et il a aussi rédigé un roman qui se déroule dans cet univers d’AVA. » Selon Mme Bruens, ce grand prix d’exception apportera un plus à tous les niveaux de sa carrière : dans la présentation de son dossier, dans sa biographie, dans sa démarche artistique, et ce, autant en Europe qu’aux États-Unis.

Johanne Boucher, la galeriste qui représente les œuvres de Jean-Pierre Neveu dans le Vieux-Saint-Jean, parle d’une plus-value pour la galerie. « Je suis fière de cet artiste! Son travail est reconnu par les plus grands : c’est gratifiant », admet celle qui a l’intention de visiter la ville de Santa Fe, au Nouveau-Mexique, au cours des prochains mois. Une ville d’artistes, d’artisans et de collectionneurs. « Des collectionneurs viennent de partout pour voir les œuvres exposées. J’aimerais aller échanger avec d’autres galeristes de cette région, parler de Jean-Pierre Neveu, essayer quelque chose. Je crois qu’il a sa place là-bas », de raconter Mme Boucher, qui voit en l’artiste la « plus belle découverte de ma vie ». Elle précise : « La première fois que j’ai vu les toiles de M. Neveu, je n’étais pas certaine. Je ne comprenais pas son univers. Mais j’ai appris à connaître la personne, à découvrir son monde à la Seigneur des anneaux ou bien à la Avatar. J’ai eu un coup de cœur! Le réalisme de ses œuvres fascine les visiteurs. »

AVA, Avatar

Caroline Bruens trace également un parallèle entre l’univers d’AVA créé par Jean-Pierre Neveu et le film Avatar, réalisé par le Canadien James Cameron, en 2009. L’action du long-métrage se déroule sur Pandora. « Les gens disent que les toiles de M. Neveu ressemblent aux paysages d’Avatar. En fait, ce sont les scènes du film qui se rapprochent des images que peint M. Neveu. AVA a été conçu avant Avatar. C’est important de savoir ces choses-là. »

La carrière artistique de Jean-Pierre Neveu s’étend sur 55 ans. Les premiers dessins qui ont mené au monde d’AVA ont été mis sur le papier il y a maintenant 33 ans, soit en 1984. Les premiers coups de pinceau, en 1986. Fidèle à sa création, il ne l’a jamais quittée depuis. « J’ai créé un univers unique que je soutiens depuis plus de 30 ans. Et je n’en déroge pas. Je le raffine, le peaufine constamment. Mon processus créatif est exponentiel », relate l’intéressé. Il revient à ses débuts, alors qu’il adoptait un style hyperréaliste forestier avant de passer au style surréaliste qu‘on lui connaît. « Il y a 36 ans, j’ai eu cette réflexion existentielle : “Je ne fais pas mon job de peintre si j’illustre quelque chose qui existe déjà”. J’ai alors mis à off mon écran. Puis un jour, j’ai eu la vision de ces paysages désertiques d’un monde préhistorique, de ces plantes. Il me restait à étendre intelligemment ce nouvel univers. AVA était né », conclut le créateur.

  • Jacques Landry

    Bravo à Jean-Pierre Neveu pour ce bel accomplissement et à Frank Rodi pour cet excellent article.