Il est encore temps de s’inscrire

Il est encore temps de s’inscrire

Le Défi Famille en forme tarde à aller chercher les 1 500 participants attendus chaque année. (Photo : archives)

Défi Familles en forme

Au moment d’écrire ces lignes, quelque 700 personnes sont inscrites au 9e Défi Familles en forme, qui aura lieu dans les rues de Saint-Basile-le-Grand le dimanche 28 mai. La période des inscriptions est toujours en cours, pour les trajets de courses à pied de 1, 2, 5 et 10 km.

Sept cents coureurs, c’est la moitié de ce qui est attendu à l’événement. Pour l’organisatrice de cette activité intergénérationnelle, la Grandbasiloise Danielle Arsenault, c’est du jamais-vu. « Normalement, deux semaines avant la date, j’ai déjà atteint le nombre maximum de participants. Il y a encore beaucoup de place », mentionne au journal Danielle Arsenault.

Les gens peuvent s’inscrire en ligne sur le site Internet www.defifamillesenforme.ca jusqu’au jeudi précédant l’événement, ou encore sur place le 28 mai, mais les prix seront alors plus élevés.

Pour expliquer ce retard dans les adhésions, la bénévole évoque la météo en dents de scie qui ne donne pas l’impression que le printemps est arrivé. « C’est certain que la température n’a pas aidé », indique Danielle Arsenault, qui se promet de trouver ce qui n’a pas fonctionné lors du bilan.

« Normalement, deux semaines avant la date, j’ai déjà atteint le nombre maximum de participants. Il y a encore beaucoup de place. » -Danielle Arsenault

D’après elle, la date serait aussi à étudier pour valider cette baisse dans les inscriptions. Depuis ses débuts, le Défi Familles en forme se déroule durant la Semaine québécoise des familles à la mi-mai. Mais cette année par contre, en raison d’un problème hors de son contrôle, Danielle Arsenault a été obligée de repousser son rendez-vous annuel deux semaines plus tard.

Bénévoles

Les bénévoles, dont l’organisatrice ne peut se passer pour assurer le succès de sa journée faisant la promotion de l’activité physique, sont également en baisse. Danielle Arsenault admet qu’elle n’en a jamais assez. Après neuf ans à la tête de cette activité de courses à pied, la maman est heureuse de dire que ses enfants, et ceux des membres de son comité organisateur, ont grandi et qu’ils s’impliquent en tant que bénévoles sur le terrain. Mais Mme Arsenault se doit aussi de compter sur des adultes qui seront chargés de la sécurité et de la signalisation des rues barrées. Au total, elle demande quatre heures de bénévolat. « Je n’ai jamais assez de bénévoles. Plus je vais en avoir, mieux ce sera pour la sécurité. Il y a toujours un ou deux automobilistes qui se montrent plus récalcitrants avec les routes barrées. Ça prend des adultes pour leur tenir tête. »

À la fin des courses, des prix de participation et des cadeaux de tirage sont remis aux coureurs. Avec l’argent des inscriptions, Danielle Arsenault achète cordes à danser, ballons, raquettes… pour les tirages. « Le but, c’est d’inciter tout le monde aux sports : soccer, tennis, hockey, peu importe l’activité. C’est ça, le message du Défi. »

Rappelons que l’argent amassé grâce aux inscriptions est redonné à des organismes œuvrant auprès des jeunes dans la région. Depuis deux ans, la Maison des jeunes La Butte, le Corps de cadets 2831 Mont-Bruno ainsi que Club de soccer FC Mont-Bruno se sont vu remettre des dons.

Le début des courses se tiendra près du Centre communautaire Lise-B.-Boisvert (103, avenue de Montpellier); les départs du 10 et du 5 km s’effectuent à 8 h 30, celui du parcours de 2 km s’amorce à 10 h, la première course de 1 km commence à 10 h 45, la suivante à 11 h 10. Vous devez arriver au moins 60 minutes avant le départ de votre course. Pour les coureurs du 1 km, vous devez être sur place 1 heure avant le 1er départ. L’activité se déroule beau temps, mauvais temps.

« Cependant, qu’on soit 700, 1 000 ou 1 500, nous allons courir quand même le 28 mai. Le but, c’est d’avoir du plaisir, mais j’espère qu’on sera le plus possible. »