Guy Lacroix : la politique dans les gènes

Guy Lacroix : la politique dans les gènes

Le conseiller municipal Guy Lacroix et le nouveau maire de Saint-Basile-le-Grand, Yves Lessard. (Photo : Frank Jr Rodi)

Le candidat indépendant Guy Lacroix, qui fait ses premiers pas en politique, a gagné ses élections dans le district 5.

« C’est un grand honneur de recevoir la confiance des citoyens! lance Guy Lacroix, en entrevue avec le Journal de Saint-Basile. Selon le nouveau conseiller, ce choix des Grandbasilois contribuera à l’avancement de la municipalité.

Dans le district 5, Guy Lacroix a reçu une majorité de 381 voix sur le conseiller sortant du Parti grandbasilois, Normand Dieumegarde (613 contre 232), soit 56,81 % des voix. Pierre Cyr et Eugène Jankowski, qui se présentaient aussi en tant que candidats indépendants, ont fait choisir respectivement 161 et 73 électeurs en leur faveur.

Malgré la candidature de trois autres aspirants dans le district 5, Guy Lacroix soutient qu’il ne se présentait pas contre personne : « Je me présentais avec mes idées. »

« Mon père, un ancien politicien de longue date, est très fier de ma réussite. » – Guy Lacroix

La politique dans le sang

Même si cette élection représente un baptême de feu pour Guy Lacroix, celui-ci fait savoir qu’il suit maintenant les traces de certains membres de sa famille. En effet, son père avant lui a été conseiller municipal à Varennes et à Contrecœur. Son grand-père a été maire de Contrecœur. Enfin, même son arrière-grand-père s’est déjà impliqué en politique municipale. « Apparemment, c’est dans notre sang, notre génétique! Mon père, un ancien politicien de longue date, est très fier de ma réussite. Il était très fébrile le jour du scrutin… à 80 ans, ça l’a rajeuni! », explique Guy Lacroix.

Le nouvel élu mentionne que son père l’a aidé durant la campagne en tant que bénévole. Son frère, Michel Y. Lacroix, un membre de la famille du Réseau des sports (RDS) depuis 1989 ainsi que son conseiller stratégique lui ont été d’une grande assistance également. « J’étais entouré d’un bon groupe de personnes. Je les remercie tous. Mon frère, entre autres, a été une inspiration pour moi. »

Mais au-delà de poursuivre dans les pas de ses ancêtres afin d’expliquer sa venue en politique, le Grandbasilois évoque avant tout un intérêt marqué pour les enjeux sociaux d’une municipalité. « Je veux faire progresser ma ville », poursuit-il.

Le projet de patinoire citoyenne

Rappelons que le Grandbasilois Guy Lacroix s’occupe de la patinoire citoyenne du parc de la Seigneurie tous les hivers depuis quelques années. Ce n’est pas parce qu’il est maintenant conseiller municipal qu’il laissera tomber le projet. « Pas question de mettre ce projet de côté! Je suis pour que la Ville soutienne des projets citoyens semblables et qu’elle les reproduise ailleurs dans la municipalité », indique-t-il. D’ailleurs, il annonce que les premières étapes de la mise en place de cette patinoire devraient se dérouler au cours des prochains jours. « Ce serait dommage, voire contradictoire avec mes propos durant la campagne, de renoncer aujourd’hui à la patinoire citoyenne! »