Germaine Lafrenais-McGuire fêtée pour son 100e anniversaire

Germaine Lafrenais-McGuire fêtée pour son 100e anniversaire

Le directeur général du Manoir de Saint-Bruno, Bertrand Lalancette, l’amie de la fêtée, Betty, la centenaire Germaine Lafrenais-McGuire, ainsi que la directrice des loisirs au Manoir Saint-Bruno, Denise Parsons. (Photo : Frank Jr Rodi)

Propriétaire de la boutique KIT-TER-SHEL dans les années 60

La direction du Manoir Saint-Bruno a souligné, lors d’une cérémonie spéciale, le 100e anniversaire de l’une de ses résidantes le 23 mars dernier, Mme Germaine Lafrenais-McGuire. Pour l’occasion, la salle de cinéma de la résidence pour personnes âgées a été inaugurée au nom de Gerry-McGuire.

Mme Germaine Lafrenais-McGuire a été très impliquée dans Saint-Bruno-de-Montarville, notamment dans les années 60, lorsqu’elle a inauguré la boutique pour enfants KIT-TER-SHEL. « Mme McGuire a une énergie qui motive, qui inspire. Une énergie qui la tient en forme même les soirs de party! Pour toutes nos fêtes, tous nos partys, Mme McGuire est toujours la dernière à partir », raconte en guise d’introduction le directeur général du Manoir de Saint-Bruno, Bertrand Lalancette. « Il y a beaucoup de gens qui apprécient Mme McGuire, et qui l’aiment », ajoute-t-il.

« Je ne connais personne d’autre que ma mère qui a une si grande joie de vivre. C’est en elle. Quand je pense à ma mère, je pense à son sourire, sa ténacité et évidemment à sa joie de vivre. » – Shelly McGuire

En mars, cette dame, qui à l’époque avait quitté Iberville pour venir s’installer à Saint-Bruno-de-Montarville et ouvrir son commerce, célébrait son 100anniversaire de naissance. Au Manoir, où elle réside depuis neuf ans, elle était entourée de membres de sa famille : ses trois filles, Kitty, Terry et Shelley (dont les premières lettres ont permis de donner un nom à la boutique de leur mère), son petit-fils Andrew ainsi que son arrière-petite-fille. « Je ne connais personne d’autre que ma mère qui a une si grande joie de vivre. C’est en elle. Quand je pense à ma mère, je pense à son sourire, sa ténacité et évidemment à sa joie de vivre », mentionne au journal l’une de ses filles, Shelly McGuire.

De Ferrat à Sinatra

Pour l’événement, Mme McGuire était également entourée d’une cinquantaine d’amis et de connaissances du Manoir, de sa complice et aidante de tous les jours Betty, de la direction et des employées du Manoir Saint-Bruno, ainsi que du crooner Marc Péloquin, qui a interprété plusieurs chansons de l’époque, entre autres « C’est beau la vie », de Jean Ferrat, « Une chanson italienne », d’Alain Morisod & Sweet People, « La dame en bleu », de Michel Louvain, « Les Champs Élysées », de Joe Dassin, « What A Wonderful World », de Louis Armstrong, « Quando, quando, quando », d’Engelbert Humperdinck (une chanson qui a particulièrement plu au directeur général Bertrand Lalancette), ainsi que « Strangers In The Night » et « New York New York », de Sinatra.

Pour Bertrand Lalancette, c’est important de souligner ces anniversaires. « Pour les résidants, c’est extraordinaire de voir que nous pensons à ce moment spécial. C’est un hommage en même temps qu’un encouragement. »

Des cadeaux

Une fête d’anniversaire sans gâteau ne serait pas un véritable anniversaire. Germaine Lafrenais-McGuire a donc reçu l’une de ces pâtisseries, entourée de dizaines de petits cupcakes, destinés aux invités. La centenaire s’est vu offrir aussi une boîte de chocolats, qu’elle ne partagera pas, un bouquet de fleurs et la coupe Ananas, remise à la personne du Manoir qui a visionné le plus de films dans la salle de cinéma de la résidence. En ce sens, la direction du Manoir a annoncé lors de la cérémonie que cette salle porterait dorénavant le nom de salle Gerry-McGuire, en l’honneur de Germaine Lafrenais-McGuire et en référence au film Jerry Maguire, de Cameron Crowe, qui met en vedette les acteurs Tom Cruise, Cuba Gooding Jr et Renée Zellweger. De plus, la fêtée s’est vu remettre un certificat d’honneur provenant du gouverneur général du Canada.

« Cette cérémonie pour l’anniversaire de maman était le secret le mieux gardé à Saint-Bruno, de déclarer Shelly McGuire en guise de discours de remerciement. Merci aux gens du Manoir pour cette journée, plus spécialement Angela et Denise. C’est quelque chose que nous apprécions beaucoup. C’est un honneur d’être ici parmi vous pour la fête de maman et de tous vous connaître. »

Mme McGuire n’était pas la première à être fêtée pour un 100 anniversaire. Elle est la troisième personne à qui ça arrive. Prochainement, le Manoir célébrera aussi Mme Boulay, qui a 99 ans.

Pour M. Lalancette, Mme McGuire est une femme généreuse, qui aime partager, mais pas n’importe quoi. « Elle partage les cadeaux, mais pas le chocolat. C’est une friandise qu’elle garde toujours pour elle. Elle m’a imposé plusieurs de ses idées, depuis qu’elle est avec nous, comme la crème glacée disponible à tous les desserts. C’est une idée à elle. Quand on lui offre des choix de desserts, Mme Mcguire demande de tous les avoir. Pourquoi pas! »