Faire bouger le MTQ

Faire bouger le MTQ

Saint-Basile veut assurer la sécurité de la route 116, notamment au croisement du boulevard du Millénaire. (Photo : Frank Jr Rodi)

Sécurité sur la route 116

La Ville de Saint-Basile-le-Grand veut assurer la sécurité de la route 116 aux intersections du boulevard du Millénaire et de la montée des Trinitaires.

C’est pour cette raison que le conseil municipal a procédé à une demande d’intervention auprès du ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports (MTQ) lors de la plus récente assemblée, le 5 février dernier.

Une décision qui a été approuvée par certaines personnes présentes à l’assemblée. C’est le cas de Robert Lapierre, citoyen bénévole membre du comité de circulation depuis quelques années : « La sécurité sur du Millénaire, les montées Robert et des Trinitaires, c’est une priorité! Il faut s’en occuper! Je suis d’accord avec votre position; il faut atténuer le nombre d’accidents. »

« Le MTQ est une bibitte pas mal immobile, dure à faire bouger. – Yves Lessard

Rappelons qu’à la suite du décès de Gianfranco Passuello survenu le 12 janvier et d’une vigile qui a été tenue en solidarité à sa famille le 26 janvier, le MTQ a décidé d’interdire le virage à droite au feu rouge du croisement de la route 116 et du boulevard du Millénaire, en direction de Saint-Bruno-de-Montarville. « Nous demandons des mesures d’atténuation d’ici le printemps 2018, des mesures à court terme, explique le maire de Saint-Basile-le-Grand, Yves Lessard. Déjà, le virage à droite est interdit. C’est bien, mais il faut faire davantage. »

En assemblée, M. Lessard a mentionné la possibilité de reculer la ligne d’arrêt des véhicules. Il a aussi évoqué le problème de visibilité lorsque le crépuscule s’installe : « Peut-être faut-il envisager l’ajout d’éclairage. »

Le maire de Saint-Basile a également parlé d’apporter des correctifs sur le boulevard du Millénaire, entre autres sur la traverse piétonnière, près de la voie ferrée : « Le MTQ est une bibitte pas mal immobile, dure à faire bouger. Mais je pense qu’en travaillant conjointement, en unissant nos efforts, nous serons en mesure de lui faire comprendre que le municipal ne lâchera pas le morceau. »

C’est pour cette raison que le magistrat souhaite entreprendre une démarche commune avec son homologue de Saint-Bruno, Martin Murray : « Il y a des problèmes similaires à Saint-Bruno, entre autres au coin du boulevard De Boucherville. Ensemble, nous allons formuler des recommandations en termes de sécurité, les rendre publiques et les faire parvenir au MTQ. »

Le maire de Saint-Bruno, Martin Murray, admet qu’il a eu des discussions avec M. Lessard. « Nous faisons la même lecture de la situation. Mais il n’y a rien de nouveau; c’est un dossier qui est ramené souvent dans l’actualité depuis 2013, note M. Murray, rappelant la demande de la Ville de réduire la vitesse de 90 à 70 km/h sur la 116 au niveau du boulevard De Boucherville et du boulevard Seigneurial. Le boulevard De Boucherville est extrêmement dangereux; nous allons faire action commune et prendre des mesures pour protéger les piétons. » Parmi les recommandations pour une circulation sécuritaire, M. Murray parle d’améliorer la traverse piétonnière, de proposer un meilleur service de transport collectif et d’assurer une fluidité des véhicules.

L’enquête suit son cours

Du côté de la Régie intermunicipale de police Richelieu – Saint-Laurent, l’enquête sur le décès de Gianfranco Passuello n’est pas encore terminée. « L’enquête suit son cours. Il faut toujours quelques semaines pour analyser l’ensemble des éléments : déclarations des témoins, analyse de la scène, signalisation… Plusieurs facteurs sont à prendre en considération, même la météo, afin de rendre un travail sérieux », explique le sergent sociocommunautaire de la Régie de police, Jean-Luc Tremblay. Celui-ci tient à dire que la Régie est sensible à la problématique de la route 116 dans le secteur de Saint-Basile : « Une fois que l’enquête sera complétée, notre dossier sera remis entre les mains du coroner et ce sera à lui d’émettre ses recommandations afin de rendre l’endroit plus sécuritaire. »

Selon les statistiques de la Régie, il y aurait eu quatre accidents impliquant des piétons au cours des trois dernières années au croisement 116 et du Millénaire. « On parle d’un gros parc de signalisation synchronisée et coordonnée complexe en raison du train de banlieue qui arrête à proximité. Ce qui en fait un endroit très achalandé », poursuit M. Tremblay, qui souligne que le facteur humain (inattention, distraction du piéton) est souvent la cause d’accident dans le secteur. « Par contre, ce n’était pas le cas le mois dernier. »

Le virage à droite est maintenant interdit au feu rouge de l’intersection de la 116 et du boulevard du Millénaire, vers Saint-Bruno-de-Montarville. Une mesure qui vise à protéger les usagers de la route les plus vulnérables; par contre, la Municipalité rappelle que le partage sécuritaire des voies de circulation est la responsabilité de tous : piétons, cyclistes, automobilistes et autres.

En ce sens, Éric Beaudry, un Grandbasilois qui était dans l’assistance lors de l’assemblée du conseil, a tenu ce discours : « Concernant la route 116, je pense que ça prendrait aussi beaucoup d’éducation ou de répression. Ce n’est pas juste un problème d’automobilistes, mais de piétons. Dans tout le processus avec le MTQ, il faudrait que vous trouviez une formule qui impliquerait aussi les piétons. »

M. Beaudry travaille de nuit. Sur la route, il dit en voir de toutes les couleurs, notamment des gens qui traversent la route 116 en diagonale afin de gagner du temps.

Rappelons que depuis plusieurs années, les autorités, les députés et la population de la région ont déjà tiré la sonnette d’alarme sur la précarité du boulevard Sir-Wilfrid-Laurier, mais aucune mesure n’avait encore été prise.

Le MTQ n’a pas répondu aux questions du journal Les Versants.

QUESTION AUX LECTEURS :

Que pensez-vous des démarches du maire Yves Lessard?