Deux médailles d’or et un record pour Zavier Logan

Deux médailles d’or et un record pour Zavier Logan

Le plongeur Zavier Logan a décroché deux médailles d’or au cours de la Super finale espoir Aquam.

Crédit photo : Courtoisie

Le plongeur Zavier Logan a décroché deux médailles d’or lors de la Super finale espoir Aquam, tenue à Montréal en juin dernier. Le Grandbasilois en a profité pour battre un record au plongeon de 3 m.

Lors de son plongeon au 1 m, Zavier Logan a récolté 223,55 points. Il en a enregistré 242,25 au 3 m, établissant un record.

Record

Zavier a en effet réussi à battre le record au cours de la finale du 3 m. Il a le 2e meilleur résultat au 1 m (il est passé à 1 point du record en préliminaire). Le doublé d’or de Zavier Logan lui aura permis de remporter notamment le titre de meilleur plongeur (masculin) de la Super finale espoir Aquam. Il s’est fait offrir une bourse par Aquam.

Zavier Logan était en action dans la catégorie C, c’est-à-dire avec des athlètes de 12-13 ans.

Arnaud Goulet et Élodie Caron, de Saint-Bruno-de-Montarville, étaient également de cette catégorie.

« Les trois athlètes de la région ont connu de beaux succès à la Super finale espoir Aquam », confirme au Journal de Saint-Basile Isabelle Charron, la maman de Zavier. «C’était une très belle façon de terminer l’année! » ajoute-t-elle.

En effet, Élodie Caron est grimpée sur la plus haute marche du podium à deux reprises pour ses plongeons de 1 m et 3 m, alors qu’Arnaud Goulet a obtenu le bronze au 3 m et une 4e position au tremplin de 1 m.

La dernière de la saison

La Super finale espoir Aquam était la dernière du circuit espoir de l’année. Elle est réservée aux athlètes ayant réussi un podium ou ayant obtenu deux fois la 7e place (ou davantage) à deux rendez-vous espoir au courant de la saison, explique Isabelle Charron. « C’est donc dire que la compétition est féroce! »

Il s’agit d’une compétition différente des autres dans le circuit espoir, car elle comporte une portion préliminaire (six plongeons). Par la suite, seuls les six meilleurs athlètes accèdent à la finale. « Les préliminaires et les finales se déroulent le même jour… ça fait donc de longues journées! » raconte-t-elle. Lors de la finale, les plongeurs du niveau des jeunes comme Zavier effectuent deux sauts. C’est par la suite que l’un d’eux est retranché à chaque tour, jusqu’à la fin. Au dernier tour, il ne reste que deux plongeurs qui se battent pour l’or! « Il ne faut pas en rater un! » poursuit Mme Charron.

Zavier a connu les succès cette année, mais aussi de grandes peines : le jeune garçon visait les Championnats canadiens. Pour y accéder, il devait se qualifier (faire un standard, c’est-à-dire obtenir un certain nombre de points) à deux compétitions juniors.

Il est allé à Halifax en mai, où il a réussi ses standards (avec l’or au 1 m, et le bronze au 3 m et à la tour de 7,5 m). Cette compétition est de plus petite envergure avec des plongeurs venant majoritairement des Maritimes. Occasion pour lui de prendre l’avion seul avec son équipe. Il est ensuite allé à Québec en juin pour réussir un 6e rang au 1 m avec son standard. Sa mère raconte : « Malheureusement, il a eu une très dure journée au 3 m et a raté son standard par quelques points seulement. Immense déception, mais cela fait partie de la vie d’athlète… »

Elle soutient qu’avec le recul, son fils a réalisé à quel point son « année a été exceptionnelle ».

Selon Mme Charron, « nos jeunes athlètes travaillent très fort et font de grands sacrifices! »

QUESTION AUX LECTEURS:
Que pensez-vous des performances de ZavierLogan?