Des zombies à Saint-Bruno

Des zombies à Saint-Bruno

Il y aura des zombies à Saint-Bruno ce samedi.

Crédit photo : Courtoisie

Au profit de Tel-jeunes

Un parcours de peur sera organisé à Saint-Bruno-de-Montarville ce samedi 4 novembre. L’événement, dont les profits seront remis à Tel-jeunes, a pour thématique les zombies.

En fin de semaine dernière, dans le cadre de la 7e Marche de zombies de Montréal, quelque 10 000 morts-vivants se déplaçaient dans les rues du centre-ville dans ce qui est devenu la plus grande marche du genre au Canada. Ce samedi, c’est à Saint-Bruno-de-Montarville que se réunira un groupe d’une vingtaine de zombies.

« Notre initiative est de divertir les gens au service de bonnes causes. » – Christine Morency

En effet, une équipe de 25 comédiens bénévoles prendront place dans une arène intérieure sombre et effrayante, le District1 Laser Tag de Saint-Bruno-de-Montarville, pour faire vivre aux participants des émotions fortes en ce premier week-end du Mois des morts. Enfants, adolescents et adultes sont attendus pour la frousse, éviter les zombies dans une maison hantée, et pour la cause, Tel-jeunes. « Notre initiative est de divertir les gens au service de bonnes causes; une tradition qui s’est amorcée il y a maintenant cinq ans », mentionne en entrevue avec Les Versants la fondatrice de Distraction, Christine Morency.

Pourquoi Tel-jeunes

Distraction propose des jeux, des rallyes, des événements et offre une occasion différente de soutenir les causes qui vous tiennent à cœur en versant 50 % des profits générés. Cependant, pour l’événement zombies du 4 novembre, 100 % du prix d’entrée sera remis à Tel-jeunes. « Nous avons un beau partenariat avec cet organisme. La plupart de nos clients sont des ados, alors c’est une cause qui les touche. L’intimidation est une cause sur laquelle nous travaillons aussi. Les derniers incidents qui ont été dévoilés la semaine dernière nous démontrent que nous sommes à la bonne place, et que nous devons poursuivre nos efforts de prévention et d’éducation. Tel-jeunes demeure une belle ressource pour nos adolescents », de soutenir Christine Morency, qui fait référence aux cas d’Éric Salvail et de Gilbert Rozon, dont les frasques sexuelles ont été dénoncées par leurs victimes.

Le zombie plus populaire que jamais

Mais pourquoi un événement qui fait honneur aux zombies? « C’est une thématique très populaire auprès des jeunes, nous dit Christine Morency. C’est un créneau qui va chercher les adolescents et les jeunes adultes. C’est donc tout naturellement que s’est fait ce choix pour cette année. C’est une belle façon de plaire aux jeunes. » Outre la Marche de zombies de Montréal, le mort-vivant a envahi la pop-culture depuis quelques années déjà. Au cinéma, en littérature, dans les séries télévisées et même dans les jeux vidéo, le zombie est omniprésent et plaît au public, qui en redemande. Près de 15 millions de personnes étaient rivées à leur petit écran le 22 octobre dernier pour la première de la saison 8 de Walking Dead, sur AMC.

Pour chaque événement caritatif, Distraction propose de nouvelles thématiques : les phobies, l’époque médiévale, l’asile psychiatrique… Auparavant, ces rendez-vous avaient lieu à Saint-Hubert.

Ce sera un premier séjour en territoire montarvillois.

L’activité commence à 17 h ce samedi, au District1 Laser Tag (1035, boul. Saint-Bruno). Le coût d’entrée est de 3 $ et seul l’argent comptant est accepté.

QUESTION AUX LECTEURS :
Quelle cause soutenez-vous?