Québec dit non à une nouvelle région administrative

Francois Laramée
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

Agglomération de Longueuil

Le gouvernement du Québec n’a pas l’intention de créer une nouvelle région administrative distincte avec l’agglomération de Longueuil, comme le réclame la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, ainsi que l’ensemble des décideurs de la région.

La mairesse St-Hilaire s’est dite déçue de cette fin de non-recevoir de la part du gouvernement.

Le ministre des Affaires municipales l’a confirmé hier. Les cinq villes de l’agglomération devront donc poursuivre leur route dans la région administrative de la Montérégie même si plusieurs intervenants locaux avaient indiqué ne pas avoir beaucoup d’affinités avec Hemmingford, Rigaud ou Granby. Idem pour tous les aspects financiers, administratifs décisionnels et touristiques également.

Lors du sommet économique de 2011, les maires de l’agglomération ainsi que les principaux porte-paroles économiques (DEL, CRE, CLD, CCIRS, AGASH, AGAL, etc.) avaient fait de cette demande une priorité pour la région.

Le gouvernement provincial ne ferme pas complètement la porte à la demande, mais dans des cas précis de dossiers économiques particuliers.

Du côté de la Ville de Longueuil, la mairesse St-Hilaire s’est dite déçue de cette fin de non-recevoir de la part du gouvernement.

Il semble que Québec n’ait surtout pas voulu ouvrir cette « canne de vers », car la création d’une nouvelle région administrative sur la Rive-Sud aurait fait une brèche pour que d'autres municipalités ou agglomérations au Québec revendiquent le même statut.

Organisations: Affaires municipales, Ville de Longueuil

Lieux géographiques: Québec, Région administrative de la Montérégie, Hemmingford Granby Région administrative sur la Rive-Sud

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires